Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2014

So british !

Quelle est jolie la petite mairie du village de Saint-Sulpice-de-Grimbouville situé dans l'espace naturel de la vallée de la Risle, au cœur du canton eurois de Beuzeville !

st-sulpice-2.jpg

Plantée dans un décor champêtre plein de poésie, son attrait réside tant dans son originalité architecturale que dans l'histoire de sa sauvegarde.

saint sulpice 3.jpg

Elle a été bâtie en 1420, pendant la guerre de Cent Ans (1337-1453), par des anglais. La charpente de ce bâtiment médiéval à colombages, couvert de chaume, présente un encorbellement sur trois côtés avec une galerie à l’arrière telle qu'on peut encore en admirer aujourd'hui quelques exemplaires dans le Kent, au sud de l'Angleterre.

A l'origine, l'édifice se trouvait à 15 kilomètres de là, sur la commune de Selles. Il constituait la porte d’entrée d’un grand domaine, manoir ou château, au mieux inachevé puis détruit, au pis demeuré à l'état de projet.

En 1993, soit près de six siècles plus tard, il menaçait tout simplement de ruine. Alertés, les bâtiments de France décident de le conserver. Et comme le maire de Saint-Sulpice-de-Grimbouville, avait besoin d'une nouvelle mairie, l'ensemble va être démonté puis remonté sur le promontoire dominant les marais où il se trouve aujourd'hui !

 

saint sulpice 1.gif

Sa restauration va cependant exiger d'importants travaux. Et c'est à cette occasion qu'on va découvrir que ce type de charpente ne correspond pas à un savoir-faire français mais bel et bien à un savoir-faire anglais !

 

Biblio. « Eure – 100 lieux pour les curieux » de D. Camus – Ed. Ch. Bonneton 2013.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

Les commentaires sont fermés.