Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2014

Les fraises à la normande !

Le Rouennais Fontenelle (1657-1757) assurait qu'il leur devait sa longévité !... Les fraises ! Saviez-vous que les Amérindiens, ces indiens d'Amérique, appelaient leur variété préférée « Pocahontas ». Ils pensaient que l'âme de leurs défunts errait jusqu'à ce qu'elle rencontre une fraise à l'apogée de sa maturité. Alors, « lorsque l’âme y goûte, elle peut entrer au pays des Morts et reposer en paix pour l'éternité. »

fraise 2.jpg

La fraise tire son nom du latin «  fragrum », signifiant parfum. C'est l’un des fruits les plus répandus et les plus appréciés au monde. On la trouve sur tous les continents. En France, il a tout de même fallu attendre le XVIIIe siècle et l'intervention de François-Amédée Frézier (1682-1773) ! Car c'est bien à ce gentilhomme que l'on doit la présence de ce fruit dans notre gastronomie (v. ma note du 1er juillet 2012).

En réalité, la fraise n’est pas vraiment un fruit. Seuls les petits points jaunes à la surface de la fraise en sont. La partie rouge n’est qu’une hypertrophie (un grossissement) de la fleur.

fraise 1.jpg

Les fraises se plaisent bien sûr dans notre belle province et notamment près de la Manche, dans la région du Cotentin.

Et maintenant, comme d'habitude, pour tous les gourmands aux babines alléchées, voici comment, en Normandie, on aime déguster les fraises : à la crème* !

fraise 3.jpg

Pour 1 kg de fraises, il vous faut 125 g de sucre en poudre, 5 cl de calvados, 250 g de crème fraîche et de la vanille.

Nettoyer les fraises et les mettre dans un compotier. Préparer un sirop avec ¼ l d'eau et 100 g de sucre. Amener le tout à ébullition. Verser le sirop bouillant sur les fruits. Ajouter le calvados. Laisser macérer. Battre la crème au frais jusqu'à ce qu'elle devienne mousseuse et ferme. Incorporer 25 g de sucre en poudre. Vaniller. Servir les fruits froids, accompagnés de la crème battue.

Bon appétit !

Recette issue de « La cuisine rouennaise » de Y. Sebages – Ed. du Bastion2001.

Biblio. « L'histoire à table » d'A. Castelot – Librairie J. Tallandier 1972 et « Histoire du goût » de P. Blancard – Ed. De Vecchi 2010.

Merci aux sites « Fraises de Glisolles » et « Le panier de Flo".