Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2014

La minute de silence

Le saviez-vous, c'est la France qui est à l'origine de la cérémonie de la minute de silence.

 armistice 2.jpg

C'était en octobre 1919, à la veille du premier anniversaire de l'armistice de la guerre de 1914-1918. L’État français venait de voter plusieurs lois destinées à commémorer les victimes de ce terrible conflit mondial.

armistice 1918.png

 Les grands boulevards à Paris le jour de l'armistice du 11 novembre 1918

Après son adoption par le Parlement, le Président de la République Raymond Poincaré (1860-1934) promulgue celle du 25 octobre 1919 « relative à la commémoration et à la Glorification pour la France au cours de la grande guerre ». C'est ce texte, signé par Georges Clemenceau (1841-1929), alors président du Conseil et ministre de la Guerre, qui est à l'origine de la minute de silence même si l'idée d'un moment de silence à l'occasion de la célébration de l'armistice avait été suggérée en premier lieu par un journaliste australien dans une lettre qu'il adressa en mai 1919 à un journal londonien.

monument rouen.jpg

Parmi les dispositions prévues par la loi du 25 octobre 1919, figurent l'élévation de monuments aux morts, des dépôts de gerbes et des cérémonies de recueillement : « Tous les ans, le 1er ou le 2 novembre, une cérémonie sera consacrée dans chaque commune à la mémoire et à la glorification des héros morts pour la Patrie. Elle sera organisée par la municipalité avec le concours des autorités civiles et militaires. »

C'est donc à cette occasion que, le 11 novembre 1919, a été observée la première minute de silence ! A 11 heures précises, heure de l'entrée en vigueur de l'armistice, le 11e jour du 11e mois de 1918.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

Les commentaires sont fermés.