09/03/2014

C'est Carême !

En ce premier dimanche de Carême, comme chacun le sait un temps de pénitence pour les chrétiens, je ne résiste pas à vous narrer cette histoire que le curé de Mantilly, un petit village normand du département de l’Orne connu pour être la capitale du poiré, cette boisson cousine du cidre obtenue par fermentation de jus de poire, racontait volontiers.

Cela se passait au début du siècle dernier, un lendemain des Cendres, un jeudi donc. Alors qu’il n’était encore que vicaire, avec son supérieur, le curé de La Coulonche, ils s’étaient rendus à pied au village d'Echalou, distant d'une trentaine de kilomètres, afin d’assister à une réunion des prêtres du canton.

Au passage, à presque mi-route, ils avaient été rejoints par le curé de Bellou-en-Houlme et ses deux vicaires.

bellou en houlme.jpg

Le village de Bellou-en-Houlme (Orne)

Après leur réunion, ils reprirent ensemble le chemin inverse : une bonne marche les attendait ! Aimablement, arrivé chez lui, le curé de Bellou leur proposa de s’arrêter un moment à son presbytère : « Vous allez bien prendre quelque chose pour vous aider à remonter la côte jusqu’à La Coulonche ? ».

Et là, au pied du portail, une surprise les attendait : attaché solidement à la chaîne du chien, le pauvre coq du curé les regardait tout désorienté !

 

bellou en houlme 3.jpg

Le presbytère de Bellou sous la bonne garde du chien du curé des lieux

Furieux, le curé de Bellou s’adressa à sa bonne : « Eh bien voyons ? C’est vous qui avez enchaîné le coq comme ça ? » - « Ah ben oui monsieur le curé ! C’est le Carême : il n’a pas le droit de s’occuper des poules ! »

CoqElfemeride.jpg

 

Rassurez-vous, aujourd’hui,  les exigences du Carême se sont considérablement allégées (et pas que pour les coqs)  !

 

Biblio. Récits et contes populaires de Normandie - J. Cuisenier - Gallimard 1979

Écrire un commentaire