11/02/2014

Qui qu’oppose ? Qui qui catouille ? Qui pignote ? Qui vivote ?

Voici quatre expressions « ben t’cheu nous », c'est-à-dire bien Normandes !

« Qui qu’oppose ? » C’est l’équivalent du français courant  « pourquoi  pas ? » L’emploi du verbe « opposer » pour « empêcher » se retrouve fréquemment dans le patois normand. Jadis, on utilisait volontiers le verbe « opposer » dans le sens « on ne peut pas l’opposer de s’en aller si c’est son idée » comme dans celui de  « son mal l’oppose de dormir ». Ou bien encore comme dans cette expression plus courante en Basse-Normandie, « y a d’tché qu’oppose ».

catouille.JPG

 « Qui qui catouille ?» signifie « qu’est-ce qu’il fait ? ». En Normandie, « Catouille » désigne également un homme efféminé, un peu tatillon, qui aime s’occuper du ménage par exemple. On disait aussi de lui qu’il était un « tâte minette » ou un « tâteux de poules ». Mais « catouiller » est aussi synonyme de « chatouiller » dans le Pays de Caux.

« Qui pignote vivote ! » En patois normand, grignoter, manger peu, par petits morceaux, parfois même avec dégoût, se dit « pignoter », « pignocher » ou « pingnoler ». C’est d’ailleurs le sens qu’avait le verbe « pignocher » en français du XVIIe siècle.

catouille 3.JPG

Le dicton « Qui pignote vivote » signifie " qui mange peu, par nécessité ou par choix, ne peut être que « de petite vie »" : il n’a pas d’accès à « la grande vie » que permet l’opulence.

A contrario, le verbe « vivoter » ou « vieilloter », dérivé de l’adjectif de l’ancien français « vieil » devenu « vieux », se retrouve dans l’expression « Qui vivote vieillote » : celui qui mène une vie sans excès a des chances de vivre longtemps ! Sages sont les normands !

norrois 2.JPG

Biblio et illustrations « Expressions familières de Normandie » de R. Lepelley et C. Bougy – Ed. Bonneton  1998 – « Boujou – Dictionnaire humoureux et savoureux de Normandie » de Miniac – Orep Ed. 2012 et « Bienvenue chez les Normands » de N. Sterin – Ed. De Borée 2011

Écrire un commentaire