Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2013

Martin, curé de Gruchet Saint-Siméon en 1792

Le petit village normand de Gruchet-Saint-Siméon, le seul en France à porter ce nom, se situe au cœur de l’arrondissement de Dieppe dans l’actuel département de la Seine Maritime.

eglise gruchet saint simeon.jpg

 Gruchet-Saint-Siméon

 

En 1785, sur ordre du Roi Louis XVI (1754-1793), l’abbé Jacques Louis François Martin vient y exercer son ministère en qualité de curé de la paroisse. La première messe qu’il célèbre est celle de la fête de Noël. Tout commençait bien... Mais dehors, la révolution est en marche. Les difficultés financières ont fait monter les mécontentements, le marasme industriel à générer une grave crise sociale et les doléances vont vite faire place aux revendications…   

MARTIN CURE 2.JPG

C’est le 12 juillet 1790 que la Constitution civile du clergé est instituée. Elle fait obligation aux prêtres de prêter serment et de jurer fidélité à cette Constitution décrétée par l’Assemblée nationale et acceptée par le Roi. La majorité d’entre-eux vont refuser de le faire et devront s’exiler. C’est le cas de l’abbé Martin, curé de la paroisse de Gruchet-Saint-Siméon.

Sur la dernière page du registre paroissial des baptêmes, mariages et sépultures de l’année 1799, il évoque de sa plume son aventure :   

MARTIN CURE 3.JPG

« Conformément au Décret de Déportation rendu contre les prêtres non assermentés, je m’embarquai à Dieppe le 6 septembre 1792, pour me rendre en Angleterre, où je suis resté jusqu’au 24 avril 1801, jour où je m’embarquai à Londres sur la Tamise pour me rendre en France. J’arrivai à Calais le 1er mai. J’y restai jusqu’au 11 en attendant mon passeport. J’arrivai à Rouen le 13, et je revins reprendre mes fonctions à Gruchet le 18 juin de la même année 1801. » 

MARTIN CURE 4.JPG

« Que doit-on penser de la Révolution française ? N’en doit-on pas accuser les Ambitieux, les Intrigants, les Ingrats et les traîtes dont l’audace, la lâcheté et les attentats réunis, ont amené et consommé cette Révolution la plus monstrueuse et la plus exécrable qui ait jamais existé ; cette Révolution si féroce que si on en lisait les horribles détails dans l’histoire des nations les plus barbares, on les croirait fabuleux ? L’humanité et la justice remontèrent au Ciel avec le vertueux Louis Seize. » 

MARTIN CURE 1.JPG

 

Commentaires

Bonjour,

J'ai beaucoup apprécié de naviguer sur votre blog. C'est très intéressant et très bien fait. Par ailleurs, je souhaiterai vous contacter en privé au sujet de cet article "Martin, curé de Gruchet". Merci pour votre réponse. Cordialement, Guillaume

Écrit par : Guillaume | 05/09/2014

Les commentaires sont fermés.