Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2013

La "pierre dorée" de Caen

Savez-vous ce qu'ont en commun la Cathédrale Saint-Patrick de New-York, l’atrium de l’Osgoode Hall de Toronto, le Palais Royal de Bruxelles, la Cathédrale de Cologne, celle de Saint-Andrew d’Honolulu et Buckingham Palace ?  Tous ont été construits en pierre de Caen ! Cette pierre blonde, primée à l’Exposition Universelle de 1889, qui est apparue dans nos fonds marins il y a 165 millions d’années alors que la mer recouvrait une grande partie de la Normandie.  

Pierre de Caen.jpg

Les gisements de surface ont été exploités dès la période gallo-romaine. Au milieu du XIe siècle, le jeune duc de Normandie, Guillaume le Conquérant (1027-1087), transforme un bourg établi sur les bords de l’Orne en un nouveau centre de pouvoir : Caen sort de terre ! Son développement urbain s’appuie sur l’extraction de la pierre locale appréciée des bâtisseurs pour sa blancheur et son grain fin qui la rend facile à tailler et à sculpter. Elle sert à la construction des premiers grands monuments normands comme le palais ducal, l’Abbaye aux hommes et l’Abbaye aux dames de Caen, l’abbatiale du Mont-Saint-Michel ou l’abbaye de Jumièges. 

 

L'abbaye aux Hommes - Caen - XIe siècle.jpg

                                                                L'abbaye aux hommes de Caen

Après la conquête de l’Angleterre en 1066, la pierre de Caen va être exploitée à très grande échelle et acheminée par bateaux de l’Orne vers la Tamise et l'Europe entière. C’est ainsi que, dès le Moyen-âge, elle va générer un trafic maritime des plus importants. L'Angleterre, par les liens historiques qui l’unissent à la Normandie depuis le XIe siècle, restera le premier importateur de pierre de Caen jusqu'au XVIIIe siècle. 

Sculpture pierre de caen.jpg

                                                                          Sculpture en pierre de Caen

 

A partir du XIXe siècle, grâce au développement des techniques de transports, c'est plusieurs centaines de tonnes de pierre qui, extraites des carrières, sont exportées dans le monde entier. La cathédrale des Bermudes constitue certainement l'exemple le plus exotique de construction réalisée avec notre célèbre pierre normande. 

pierre de caen,caen,monuments historiques,patrimoine

 Cathédrale d'Hamilton aux Bermudes

 

Victime, au début des années soixante, du béton, la pierre de Caen a bien failli disparaître. Heureusement, depuis 2004, une nouvelle carrière à Cintheaux, au sud de Caen, est exploitée, permettant la restauration des nombreux bâtiments anciens.

En 1044, pendant la bataille de Caen, les carrières de la ville de Caen, plus de quatre-vingt hectares de galeries souterraines, comme celles des alentours, ont abrité la population, la protégeant des bombardements et des combats.

Biblio. « Fier d’être normand – 100 bonnes raisons » de C. Lablancherie – Ed. Ouest-France 2013 et « Secrets et trésors des maisons de Normandie » de M. Le Goaziou et L ; Herzog – Ed. Ouest-France 2013.

Écrire un commentaire