Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2013

Le gigot d’agneau en pot-au-feu d’Yvetôt

A Yvetôt, au cœur du pays de Caux, le dimanche de Pâques, c’est en pot-au-feu qu’on cuisine le gigot. C’est d’ailleurs l’une des spécialités gastronomiques de notre belle province.  C’était aussi, dit-on, le plat préféré du duc de Normandie et roi d’Angleterre, Guillaume le Conquérant (1027-1087) ! D’ailleurs, il est toujours autant apprécié par nos voisins anglais qui l’accompagnent quant à eux d’une sauce à la menthe !  

 

 Pays de Caux.jpg

 

Saviez-vous que le gigot tiendrait son nom de la gigue, l’instrument médiéval de musique de la famille des vielles, qui était de forme similaire et qui faisait "gigoter "? 

 

la gigue.jpg

Sans plus attendre, pour tous les gourmands aux babines alléchées, voici donc la recette* de ce mets de fête ! A noter que celle-ci peut aussi se réaliser avec un bouillon de cidre !

 

Pour la réaliser, il vous faut 1 gigot d’1,5 kg environ, 6 navets, 6 poireaux, 6 carottes, 1 branche de céleri, 1 oignon piqué de 2 clous de girofle, 2 gousses d’ail, 2 c. à soupe de Calvados, un bouquet garni, du sel et du poivre.

Pour la sauce, prévoir 30 g de beurre, 1 c. à soupe de farine, 10 cl de crème fraîche et des câpres.

 

gigot d'yvetôt,gigot en pot-au-feu,spécialités gastronomiques de normandie

Dans une grande marmite, mettre 2 litres d’eau, l’oignon, l’ail, le bouquet garni, saler et poivrer.  Parfumer avec un  peu de Calvados.

A ébullition, ajouter les légumes : poireaux, navets,  carottes, céleri.

Faire cuire 1 heure. Plonger ensuite le gigot dans le bouillon et laissez de nouveau cuire 45 minutes (15 minutes par livre).

Préparer la sauce avec le beurre et la farine en mouillant avec le bouillon.

Au moment de servir, ajouter la crème fraîche et les câpres.

Disposer le gigot dans un plat de service, entouré de ses légumes. Présenter la sauce à part.

 

Bon appétit  et  joyeuses Pâques à tous !

 

 

* Recette extraite de « Mes recette normandes – Cahier n° 1 – de A. Prével – Ed. C. Bonneton – Paris 2005.

Biblio. « Cuisine normande » de Ph. Baratte – Edisud – Aix-en-Provence 2008.

Écrire un commentaire