10/04/2013

Nègre de nation, né de père et mère Gentils

En cet an de grâce 1759, où « les indiennes », ces toiles colorées venues des Indes, sont à la mode, et pas seulement à la cour du Roi Louis XV (1710-1774), le 18 septembre, en l’église Saint-Sever de Rouen, le curé de la paroisse unit un couple.

 

Rien d’extraordinaire à cela penserez-vous ! Non rien, sinon que le jeune marié n'est pas normand mais originaire de Pondichéry, cette ville située au sud-est de l’Inde, entrée dans l’histoire de France lorsque, en 1673, la Compagnie des Indes achète ce petit village côtier au sultan de Bijapur.

 Pondichéry.jpg

 

Pondichéry devient alors la tête de pont des intérêts commerciaux de France en Inde et notamment de l’exportation des indiennes.

 

PONDICHERY.JPG

 

«Le Mardi dix huitième de Septembre mile sept cens cinquante neuf,  Jacques Vira, journalier, âgé de environ trente sept ans domicilié de cette paroisse depuis environ quatorze ans, nègre de nation et né de père et mère Gentils, originaire de Caste-Topas et baptisé en l’église paroissiale de Pondichéry, le quatre septembre 1730, au âge d’environ neuf ans suivant l’extrait baptistère qu’il a présenté, signé, F. Joprit de Tours Capucin Missionnaire apostolique et curé duëment légalizé par Monsieur Dumas Commandant Général des Etablissement Français aux Indes Orientales, Président des conseils supérieurs et gouverneur de Pondichéry, le dix octobre 1737 et scellé d’une part. Et Marguerite Baratte âgée d’environ vingt six ans fille de Guillaume Baratte et de défunte Anne Le Roux domiciliée de fait en cette paroisse et de droit de Saint Aubin la Rivière d’autre part (…) L’époux, l’épouse, son père et lesdits témoins ont fait leur marque ayant déclaré ne savoir écrire. »

 tisserand indien.jpg

 

Tisserand indien - XVIe siècle

 

A noter, l’expression « Gentil », nom que les premiers chrétiens donnèrent aux païens.

 

Biblio. Article de P. Leduc  - Revue Généalogique Normande – n° 80 – 4ème trimestre 2001

Commentaires

Je vous vante pour votre recherche. c'est un vrai boulot d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Écrire un commentaire