Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2013

L'acrostiche étonnant d'un prestigieux normand !

Tout le monde connaît Pierre Corneille, né à Rouen, rue de la Pie, le 6 juin 1606, ce dramaturge et poète, auteur du Cid (1637), inventeur du héros sublime, élevé au Collège de Bourbon tenu par les Jésuites, devenu aujourd’hui un prestigieux lycée de la ville portant son nom.   

Pierre Corneille.jpg

 Pierre Corneille (1606-1684)

 

Et il ne viendrait sûrement à l’idée de personne de considérer que ce grand homme puisse être un petit plaisantin aux propos grossiers… Et pourtant…

 Horace.jpg

 

En 1957,  le metteur en scène et comédien Hubert Gignoux (1915-2008) dirige le Centre dramaturge de l’Est qui vient de déménager de Colmar à Strasbourg. Pour l’inauguration de ce nouvel espace culturel, il travaille à la présentation de Horace, le chef-d’œuvre romain écrit par Corneille en 1639. Et c’est alors que, fortuitement, il va découvrir, dans une tirade du fils du vieil Horace, scène III - acte II, l’incroyable acrostiche ci-dessous :

 

Sattacher au combat contre un autre soi-même,
Attaquer un parti qui prend pour défenseur
Le frère d’une femme et l’amant d’une sœur,
Et rompant tous ces nœuds, s’armer pour la patrie
Contre un sang qu’on voudrait racheter de sa vie,
Une telle vertu n’appartenait qu’à nous ;
L’éclat de son grand nom lui fait peu de jaloux…

 

« Il crut tout d’abord qu’un hasard malicieux était seul responsable du sacrilège, mais les spécialistes des calculs de probabilité eurent tôt fait de lui démonter que cet assemblage de lettres n’avait qu’une chance sur mille milliards de se produire spontanément et que cet acrostiche était on ne peut plus prémédité. »

 

On ne sait pas encore aujourd’hui qui était ce « Sale cul » qui avait mérité un tel coup de bec du « Grand Corneille » !

 

 

Biblio. « Au bonheur des mots » de Cl. Gagnière – Ed. R. Laffont – Paris 1989.

 

Commentaires

Je vous approuve pour votre recherche. c'est un vrai boulot d'écriture. Développez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.