Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2013

Le signal d'Ecouves, point culminant de la Normandie

Bien qu’elle ne soit pas sans relief, je n’irais pas jusqu’à dire que notre province est une terre d’altitude ! Pourtant le point culminant de l’ensemble du Grand Ouest se situe bien chez nous, en Normandie ! Il s’agit du signal d’Ecouves qui pointe tout de même à 413 mètres ! Et même si ce n’est pas le sommet de l’Everest, on peut en être fier !   

Signal d'Ecouves.jpg

 Le signal d'Écouves

 

Car situé dans le département de l’Orne, au nord d’Alençon, dans la forêt du même nom, le signal d’Ecouves domine de quelques mètres les hauteurs voisines façonnées comme lui dans le grès armoricain, et entièrement recouvert par la forêt.  

 Foret d'Ecouves.jpg

L’étymologie nous indique que le vieux français « escouve » signifie « balai ». Il aurait d’ailleurs donné « l’écouvillon », autre nom du goupillon. « Escouve » est issu du latin médiéval « scopa » signifiant « tige » ou « fût » en parlant d’un arbre, voire « bouleau ».   

Borne forêt Ecouves.jpg

 

La forêt d’Ecouves, forêt royale depuis 1220 qui fait aujourd’hui partie du Parc Naturel Régional Normandie-Maine,  s’étend sur 15 000 hectares aux confins du bassin parisien et du massif armoricain. A son origine, elle est exploitée par les verriers, les fours à chaux mais aussi les forges.

En 1667, Colbert charge Bernard de Marle, commissaire général des Eaux et Forêts, de réformer toutes les forêts royales. Il s'agit de les délimiter et, pour ce faire, commence un important travail de bornage et de cartographie. Selon les ordres du roi Louis XIV (1638-1715) , les carrefours devaient être pourvus de "panneaux indicateurs" "en croix, poteaux ou pyramides". Ecouves est donc aménagée, règlementée et délimitée par 325 bornes en granit de Hertré. Chaque borne comporte les noms des carrefours voisins et donne leurs directions. Cette signalisation, unique dans la région, a fait l’objet, pour les 79 bornes encore existantes aujourd'hui, d'un classement aux Monuments Historiques.

 

Biblio. "Normandie - 500 coups de coeur" de M. Le goaziou et M-C. Colignon - Ed; Ouest-France 2011.

Photo. merci au site http://unamourdediablotin.over-blog.com 

Commentaires

Je vous applaudis pour votre paragraphe. c'est un vrai travail d'écriture. Développez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.