16/09/2012

L'exploit d'Elisa

C’est une belle journée pour les rouennais que celle de ce 15 août 1817 ! Le magnifique jardin des plantes de la ville est en effervescence ! Que de monde dans ses allées fleuries ! Tous sont venus attirés par une aventure à peine croyable ! Sous leurs yeux ébahis, celle qui pendra plus tard elle-même le titre d’ « aéroporiste », la toute jeune Elisa Garnerin, vient d’atterrir, au milieu des fleurs, saine et sauve, après s’être jetée dans le vide de la nacelle de son ballon !  

E GARNERIN jpg.jpg

Portrait d’Elisa Garnerin daté de 1845

 

L’exploit que vient de réaliser la propre nièce de Jacques Garnerin (1769-1823), l’inventeur du parachute, la jeune fille l’a déjà accompli deux ans plus tôt, le 27 septembre 1815, à Paris, devant le Roi de Prusse Frédéric Guillaume III en personne ! Ce jour-là, elle coupa à 800 toises, soit 3 800 mètres de hauteur, la corde qui la reliait à son ballon. 

E GARNERIN 3 JPG.jpg

Le Journal des Dames de l’époque rapporte l’exploit dans ces termes : « Toutes les fois que Mademoiselle Elisa Garnerin monte dans son ballon, il y a foule de personnes qui paraissent en grande émotion. « Ah ciel, s’écrie t’on de toutes parts, quel voyage ! Peut-on se fier à si frêle équipage ? Si les cordes allaient rompre ? Si le parachute allait ne pas s’ouvrir ? On frémit rien que d’y penser…  Quand l’intrépide coupe la corde qui retient son parachute au ballon et se lance dans le vide, la foule lance un cri d’effroi. Et, lorsqu’elle touche terre, c’est un cri de triomphe. On l’applaudit, on l’entoure, on veut voir son visage, c’est une femme extraordinaire ! »

Même le Roi Louis XVIII, auquel elle a été présentée,  a eu pour elle des «  paroles obligeantes ». 

E GARNERIN 2 JPG.jpg

Entre 1815 et 1836, date de la fin de sa carrière, elle va accomplir 39 descentes (on ne parle pas encore de sauts à cette époque). Elle devient la première femme parachutiste professionnelle, s’amusant à multiplier les audaces et les prises de risque pour le plus grand bonheur de son public. Elle mourut à Paris en avril 1853.

 

Le premier saut en parachute à partir d’un avion en vol aura lieu le 1er mars 1913 à Saint-Louis dans l’Etat du Missouri aux USA.

 

Si vous vous promenez dans les allées du magnifique Jardin des Plantes de notre bonne ville de Rouen, arrêtez-vous devant l’Orangerie. Sur le mur de façade, une plaque souvenir a été apposée rappelant aux visiteurs d’aujourd’hui l’exploit d’Elisa.

 

Biblio ; « Histoire des idées aéronautiques avant Montgolfier » de J. Duhem.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

Écrire un commentaire