09/09/2012

Mazagran, de la ville à la tasse

En 1840, la petite cité de Mazagran (également orthographiée Mazaghran), située en Oranie, dans ce qui est aujourd’hui le département de Mostaganem, va s’illustrer lors d’un épisode fameux de la conquête de l’Algérie.

Nous sommes le 3 février de cette année-là. Dans un poste constitué essentiellement d’une casbah en terre, 123 chasseurs du capitaine Lelièvre sont attaqués par 10 000 soldats algériens conduits par le second d’Abd-El-Kader. 

BATAILLE MAZAGRAN.jpg

Le combat est violent et meurtrier. Pourtant, les zouaves résistent et tiennent bon. Leur opiniâtreté va être récompensée : plusieurs vagues d’assaut ne vont pas parvenir à enlever le poste finalement secouru et délivré trois jours plus tard par la colonne du Commandant du Barail. Si les français n’ont à déplorer que 3 tués et 16 blessés, du côté des assaillants, plus de 600 soldats y ont laissé leur vie. 

capitaine_lelievre_027-b.jpg

Capitaine Hilaire Etienne Lelièvre (1810-1851)

 

A Mazagran, compte tenu des événements, les hommes qui ont besoin de se tenir éveillé, ne peuvent guère prendre le temps de déguster leur café arrosé ! Et c’est d’abord l’idée exprimée par le mot « mazagran » : boire son café à la va-vite ! 

mazagran.jpg

Au fil du temps, le sens du mot mazagran va évoluer. Ainsi dès 1866, il va s’appliquer à une boisson faite de café noir mêlé d’eau, parfois de sucre et d’eau-de-vie, bue dans un grand verre. « Je bois la moitié de mon café et je comble le vide avec de l'eau. Ça me fait un mazagran » (Georges Courteline, Un client sérieux, 1898). 

mazagrans-ancien-coq-poule.jpg

Puis, plus récemment, par métonymie, le mot va désigner non plus le contenu mais le contenant : notre mazagran est né, créé par la manufacture de porcelaine de Bourges,  sorte de tasse haute, en forme de verre à pied, utilisée pour boire le café.

Biblio. : « Des noms propres si communs » de G. Henry - Revue Historia – Mars 1985 -

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet et au site http://porcelaines.wordpress.com

Commentaires

Bonjour,

Auriez-vous des relevés d'actes de Mazagran après 1888?

d'avance merci

cordialement

jean-claude

Écrit par : jean-claude ROUSSEY | 03/04/2013

Monsieur
Je vous remercie pour votre site. Je prends la liberté de quelques critiques et remarques sur ce texte.
1) J'ignorais que ce fussent des zouaves qui étaient sous les ordres de Lelièvre, en ce cas des combattants kabyles et aussi "algériens" musulmans en 1840. La Médaille de Mazagran qui récompensait les officiers, sous-officiers et chasseurs de la 10e Compagnie du 1er bataillon d’infanterie légère d’Afrique ne comprend que des noms français métropolitains.
2) Comme un navarin ou un marengo, le nom n'a dû être donné que par la suite.
3) La mazagran s'appelait-il topette avant ? Mazette ! La photo présente des mazettes, créées en 1955, et non des mazagrans.
4) Question onomastique, savez-vous que deux lieux-dits se nomment Mazagran en France : • Mazagran est un lieu-dit des Ardennes devenu un carrefour important qui marque la frontière naturelle entre la Champagne crayeuse ardennaise aux vastes plaines agricoles, et l'Argonne ardennaise forestière et touristique. C'est à Mazagran que l'auteur André Dhôtel a situé son roman Le Plateau de Mazagran.
• Mazagran est aussi un lieu-dit de Moselle, relié au village de Sainte-Barbe à 12 kilomètres de Metz. La ferme conserve la mémoire d'un soldat (lequel?) qui défendit le fortin de Mazagran et abrite désormais une auberge.

5) Et connaissez-vous le "blida", un double du mazagran ?
"On ne peut pas parler verre de champagne en Champagne sans parler du blida. Nettement moins séduisant que les flûtes en cristal ou les verres à dégustation, le blida est le « Duralex » du champagne. Il est le compagnon des mariages, des baptêmes et des inaugurations en Champagne. Il porte le nom de la ville de Blida en Algérie. De fait, ce verre était fabriqué par les Verreries mécaniques champenoises à Reims pour servir de verres à thé. Il est parfois surnommé « verre à vendanges ». Son seul avantage est d'être pratique : il se range n'importe où, il est solide et il s'empile."
Au plaisir de vous lire !

Écrit par : ROBIN | 11/04/2013

Écrire un commentaire