20/06/2012

Grande Jacquerie et courte jaquette

Au XIVème siècle, allez savoir pourquoi, le prénom « Jacques » était frappé de ridicule ! Les nobles s’en servirent donc, avec une intention méprisante et injurieuse, pour baptiser de « Jacques Bonhomme » le paysan malhabile au maniement des armes, en proie aux risées et au mépris de ses compagnons. C’est ainsi qu’en généralisant, les « jacques » vont désigner la classe entière des paysans. 

jacques,jacquerie,jaquette

  Artillerie utilisée durant la guerre de Cent Ans

 

En l’an 1358, en Ile-de-France, en Picardie, en Champagne, en Artois et en Normandie, le soulèvement des paysans contre la Noblesse va prendre le nom de  « Grande Jacquerie ». Le Royaume de France en guerre a sombré dans le chaos. Le roi Jean II le Bon (1319-1364) est captif des anglais. Son fils, le dauphin Charles, futur Charles V (1338-1380), âgé de 19 ans, s’est proclamé régent. Le prévôt des marchands, Etienne Marcel (1302-1358) s’allie les insurgés tandis que Charles II de Navarre dit Charles le Mauvais (1332-1387), prétendant à la couronne de France, intrigue et complote. Luttant contre la féodalité qui n’est plus qu’une lourde et brutale tyrannie, refusant les nouvelles levées fiscales, les « jacques » se rebellent et lancent une insurrection rustique en multipliant les exactions contre les nobles. Le conflit naît le 21 mai à Saint-leu-d’Esserent, près de Compiègne en Picardie, où des paysans en colère incendient des châteaux et tuent neuf chevaliers. Cette jacquerie est réprimée violemment en quelques semaines : plus de 20 000 paysans sont tués. 

jacquerie-image-n1.jpg

Gravure extraite des Chroniques de J. Froissart

 

Quant à la tenue que portaient ces jacques guerriers, une chemisette d’étoffe courte, couvrant seulement le buste et rembourré de laine, d’étoupe, de coton ou quelquefois de soie, elle sera tout simplement nommée jaquette.  

Jacquerie2.jpg

 

 

Biblio :  « Histoire de la Jacquerie » de Siméon Luce – Paris – 1859  et  « La vie d’un mot : Jacques » de Frédérick Gersal – Historia n°721 – Janvier 2007.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet et au site bastionheroique.com

Écrire un commentaire