18/04/2012

Ça s’est passé un 18 avril...

Le 18 avril 1909, dimanche de Quasimodo, à Saint-Pierre de Rome, Jeanne d’Arc, la guerrière lorraine venue mourir à Rouen en 1431, est béatifiée par le pape Pie X. 

Jeanne d'arc.jpg

 Jeanne d’Arc (1429) – dessin de Clément de Fauqembergue,

Greffier du parlement de Paris de 1417-1435

 

Le processus de canonisation avait été initié en 1869 par Monseigneur Dupanloup (1802-1878), évêque d’Orléans. Le 8 mai de cette année là, le prélat libéral prononce au nom de l’Eglise un panégyrique où, pour la première fois, est évoquée la sainteté de la Pucelle.   

DUPANLOUP.jpg

 Monseigneur Dupanloup, évêque d’Orléans

 

Le dossier de canonisation sera accepté ¼ de siècle plus tard, le 27 janvier 1894 par Léon XIII, pape du ralliement de l’Eglise de France à la République, qui, en attribuant à la servante de Dieu le titre de Vénérable, aura eu cette parole « Jeanne est nôtre. »

Le procès qui s’ouvre en 1897 aboutira le 18 avril 1909 à la béatification de Jeanne. Ce jour-là, dans la ville de Rome, une foule énorme s’est rassemblée au pied de la Basilique Saint-Pierre. 30 000 français ont fait le déplacement et parmi eux les cardinaux, les archevêques et les évêques et de nombreux prêtres de France, les descendants de la famille de Jeanne, les représentants de la maison de France et des membres du Parlement. Sur la porte principale de l’édifice religieux flotte un portrait de Jeanne couvert d’un voile qui sera ôté dès la lecture du décret de béatification. 

 Beatification de Jeanne.jpg

 

 

A 9h30, les cardinaux de la Congrégation des Rites prennent place dans l’abside. Monseigneur Touchet (1848-1926), évêque d’Orléans, célèbre l’office au maître-autel. Au cours de celui-ci, solennellement, devant sa sainteté, Monseigneur Pamici, en sa qualité de secrétaire de la Congrégation des Rites, fait lecture du décret approuvant la béatification de Jeanne d’Arc.  

Canonisation.jpg

 Cérémonie de Canonisation de Jeanne d’Arc

 

C’est le 16 mai 1920 que se tiendra, en présence de l’ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, la cérémonie de canonisation. Devant l’assemblée, le pape Benoît XV, coiffé de sa mitre, prononce la solennelle sentence « Nous décrétons et définissons sainte et Nous inscrivons au catalogue des saints la bienheureuse Jeanne d’Arc, statuant que sa mémoire devra être célébrée tous les ans le 30 mai dans l’Eglise universelle. »

Son successeur, le pape Pie XI publiera le 2 mars 1922 un Bref adressé à la France dans lequel il proclame « Sainte Jeanne d’Arc seconde patronne de France ».

 

  

Merci aux sites www.stejeannedarc.net et cpascans.canalblog.com et aux pages Wikipédia sur le sujet.

 

Commentaires

Je vous vante pour votre exercice. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Écrire un commentaire