Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2012

Le plus petit musée de France est normand !

Je vous ai  parlé dans mes chroniques précédentes du plus petit port de France, celui de Port Racine, situé dans le département de la Manche, de la plus petite mairie de France, celle de Saint-Germain de Pasquier dans le département de l’Eure, du plus petit fleuve de France, la Veules, qui serpente en Seine-Maritime, et bien, saviez-vous que la Normandie abrite aussi le plus petit musée de France voire du monde !

 

Ce petit Musée, c’est celui d’Alphonse ! Alphonse Allais, qui, « parce qu’il faut bien naître quelque part », est né en Normandie, à Honfleur, dans le département du Calvados, place Hamelin, deux étages au-dessus de l’officine paternelle, par une belle journée d’automne, le 20 octobre 1854.

 

Alphonse_Allais_1899.jpg

 Alphonse Allais vers 1899

 

C’est dans ce lieu qu’a été installé en 1999 un musée hommage au grand humoriste qu'il fut, célèbre pour ses calembours et son humour absurde. On y accède par un « escalier qui a mal tourné » mais d’époque ! Le musée se visite sans prescription médicale, mais uniquement sur rendez-vous. Ici pas d’enfilades de salles… mais seulement des étagères. Comme celle des « inventions débridées d’Alphonse » : les boules Quies noires pour les oreilles des personnes en deuil ou l’amidon bleu-blanc-rouge pour raidir le drapeau français les jours sans vent… 

PETIT_~1.JPG

Alphonse Allais aurait du être pharmacien comme son père… Mais il manquait de sérieux !

Alors, il va choisir d’écrire et de publier des chroniques humoristiques et loufoques dans diverses revues parisiennes. Il va aussi faire partie de groupes fantaisistes comme « Les Fumistes ». Au cœur de la Belle Epoque, il est célèbre et très populaire. Il publie en 1891 son premier recueil « a se tordre » qui sera suivi d’une dizaine d’autres. 

Etiquette A_A_.jpg

 

Celui qui se disait « normand par sa mère et breton par un ami de son père » meurt le 28 octobre 1905 à Paris victime d’une embolie pulmonaire. Il n’avait que 51 ans. 

 

  

Merci au site boiteallais.com et aux pages Wikipédia sur le sujet.

Les commentaires sont fermés.