17/12/2011

La connaissance du Président

Né à Paris, le 30 janvier 1841, issu d’une famille rhodanienne de menuisiers ébénistes, Félix Faure a commencé sa carrière professionnelle comme sa carrière politique chez nous en Normandie. En 1863, il  est employé au Havre dans une maison de peausserie. Quatre ans plus tard, devenu négociant en cuir, il y fonde sa première société.

Républicain modéré, il entre au conseil municipal de la ville en 1870 puis est élu député de la Seine-Inférieure, fonctions qu’il conservera de 1881 à 1895. Parallèlement, divers postes de sous-secrétaire d’Etat lui sont confiés, avant celui plus prestigieux de Ministre de la Marine. Et puis, le 17 janvier 1895, il est élu Président de la IIIe République.  

Felix Faure.jpg

 Portrait officiel du Président Félix Faure

 

Son mandat présidentiel sera marqué par deux grandes « affaires », l’affaire Dreyfus (il demeurera hostile à toute révision du procès) et une autre beaucoup plus personnelle ! 

Nous sommes le 16 février 1899. Après avoir présidé le Conseil des Ministres, signé quelques courriers, le Président, âgé de 58 ans, s’est retiré comme à son habitude dans le salon mitoyen à son bureau où l’attend une bouteille de vin de Vouvray. Ils vont la boire à deux car « Meg » ne devrait pas tarder à arriver… 

Ils ont fait connaissance deux ans plus tôt. Marguerite Steinheil, l’épouse du peintre Adolphe Steinheil, l’une des plus belles femmes de la Capitale, est devenue très vite sa maîtresse.  

M. Steinheil.jpg

 Marguerite Steinheil (1869-1954)

 

Il est 17 heures. Moins d’une heure plus tard, un cri féminin alerte les domestiques du Palais Présidentiel. Tous se précipitent et découvrent le Président inanimé sur le divan du salon. La jeune femme rajuste ses vêtements en désordre. On l'aide à sortir discrètement de la pièce. Lorsqu’un abbé, mandé par l’entourage pour administrer l’extrême onction au mourant, demande au garde républicain en faction : « Est-ce qu’il a encore sa connaissance ? », le militaire lui répond à voix basse « Non, Monsieur l’Abbé, on l’a fait sortir par une porte dérobée. » 

DECES FAURE.JPG

Extrait de l’acte de décès du Président Félix Faure

 

Marié, père de deux enfants, Félix Faure s’est officiellement éteint à 22 heures d’une congestion cérébrale. Il est à ce jour le seul président en fonction à être décédé au Palais de l’Elysée. Après des obsèques nationales, son corps a été inhumé au Cimetière du Père Lachaise. Georges Clémenceau, qui n’appréciait guère le défunt, aurait déclaré «  ça ne fait pas un Français en moins, mais une place à prendre ».   

Gisant F Faure.jpg

Quant à la belle Meg, devenue la coqueluche du Paris de la Belle Epoque, elle fut soupçonnée en 1908 d’avoir assassiné son mari. Acquittée, elle épouse en 1917 un baron anglais. Devenue Lady Abinger, elle s’est éteinte le 18 juillet 1954 âgée de 85 ans. 

 

Biblio. "500 histoires de l'histoire de France" Collectif - Ed. De Vecchi 2010.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

Écrire un commentaire