09/05/2012

Du caoutchouc dans la fibre textile : l'idée du normand Thibout de la Fresnaye

Par un beau jour d’été 1805, le 26 Juin, alors que Napoléon (1769-1821) vient d’être couronné Roi d’Italie, naît en Normandie, à Martigny-sur-l’Ante, petite commune du département du Calvados située dans le canton de Falaise, Victor Thibout de la Fresnaye.

Le jeune homme, issu d’une vieille famille de souche normande, choisit de devenir médecin. A 25 ans, le 4 mai 1830, alors que la France a encore pour roi, mais plus pour très longtemps, Charles X (1757-1836), il soutient sa thèse de doctorat qui porte sur « l’emploi du caoutchouc comme élastique dans la confection de bandages ».

 

 thibout de la fresnaye.JPG

 Victor Thibout de la Fresnaye (1805-1861)

 

C’est grâce aux français Charles Marie de la Condamine (1701-1774) et François Fresneau de la Gataudière (1703-1770) qu’on a « redécouvert » dans les années 1736-1747 le caoutchouc naturel venant du Pérou, d’Equateur et de Guyane et ses nombreuses propriétés, notamment son élasticité.

L’idée de notre médecin normand est tout simplement de remplacer les élastiques en fils métalliques des bandages utilisés à cette l’époque. Ceux-ci s’oxydaient, se rompaient, perçaient l’enveloppe, perdaient leur élasticité et finissaient par blesser les malheureux malades obligés de les supporter. Le procédé de caoutchouc recouvert de fil de soie ou de coton mit au point par Thibout de la Fresnaye va permettre d’obtenir une toile non seulement véritablement élastique mais d’un usage aisé. Très vite, cette toile élastique est utilisée pour les bandages compressifs comme les bas à varices. 

 

Corset à baleines.png

 « Taille en Pot de fleur » sous la Restauration - Mondaine vêtue de son corset baleiné.

 

 

Comme la toile obtenue se moulait parfaitement aux formes du corps humain, notre ingénieux normand eut l’idée de l’utiliser en remplacement des corsets féminins à baleines, véritables « compresseurs pour seins ». Il imagine et crée une nouvelle enveloppe s’adaptant idéalement autour de la poitrine et de l’abdomen tout en relevant la gorge. C’est ainsi que naquit en 1831 l’ancêtre du soutien-gorge moderne ! Il fut étrenné par la Duchesse de Berry (1798-1870) qui se chargea d’en faire une large publicité !

 

Duchesse de Berry.jpg

 

Marie Caroline de Bourbon Sicile, Duchesse de Berry – 1825 – Toile de Sir T. Lawrence

 

En parallèle aux recherches sur le caoutchouc qu’il poursuit et qu’il développe, Thibout de la Fresnaye continue de se consacrer à la médecine. En 1832, il lutte à Paris contre l’épidémie de choléra qui sévit sur la capitale. Quatre ans plus tard, de retour à Caen, il ouvre dans sa propre maison située rue des Carmes, une clinique pour enfants difformes dont il assurera la responsabilité durant 25 ans. Surnommé « le médecin des pauvres », il sera également le premier à opérer dans sa ville le strabisme d’un patient.

Il décède à Caen le 2 avril 1861 et est inhumé dans le cimetière d’Amblie.

 

Biblio.« Du caoutchouc dans les vêtements » de C. Poulain – Nos ancêtres – Vie et Métiers- n°20 Juillet/Août 2006

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

 

Écrire un commentaire