Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2011

La mascotte des Lutins

La Normandie, vous le savez, renferme d’innombrables trésors. Certains sont insolites ! Tel ce musée de la Baleine de Luc-sur-Mer (Calvados).

L’histoire de la baleine de Luc commence le 15 janvier 1885 par une belle et froide journée d’hiver.

 

Baleine-de-Luc.jpg

 

« Y’a un monstre, là-bas, à la Brèche-du-Moulin ! » s’époumone un jeune garçon courant dans les rues de la petite cité balnéaire normande. A cette annonce, intrigués, on se rend vite sur place ! Là, sur cette belle plage de la Côte de Nacre, à l’endroit dit « Brèche du Moulin », à la limite de la commune voisine de Langrune, on constate que ledit « monstre » n’est autre qu’une baleine venue s’échouer sur le sable la nuit précédente.

 

Baleine échouée.jpg

 

C’est un beau rorqual mâle de 19 mètres de long et de 12 de tour de taille qui pèse pas loin de 40 tonnes ! Très vite, le spectacle attire de nombreux curieux dont certains vont venir spécialement de Caen, profitant de la récente ligne de chemin de fer reliant les deux cités.

Une semaine plus tard, le laboratoire maritime de Luc-sur-Mer se charge de dépecer la bête et de la naturaliser. L’observation de côtes cassées atteste que le cétacé est mort d’un choc violent, probablement contre un navire, et que sa mort est due à une hémorragie interne.

 

Baleine-Luc-1885.jpg

 

On récupère tout ce qui peut être utile sur l’animal, à commencer par la graisse utilisée pour la fabrication de savon.

Ensuite, faute d’abri suffisamment spacieux pour le recevoir, le squelette, soigneusement démonté et répertorié, est vendu à la Ville de Caen, où, après avoir été remonté, il est exposé dans l’ancienne église Saint-Sauveur, puis transférer, en 1927, dans une serre du jardin des Plantes.

Dix ans plus tard, en 1838, alors que la Ville de Caen envisage de le détruire, celle de Luc-sur-Mer le récupère et l’installe dans un parc près de l’Hôtel de Ville, aujourd’hui parc de la Baleine. Le cétacé devient alors la mascotte de la ville et de ses Lutins, les habitants de Luc.

 

800px-Baleine_de_Luc.jpg

 

Une confrérie des Chevaliers de la baleine est même fondée en 1966.

En 1992, un musée, la Maison de la baleine, est inauguré. On y trouve tout ce qu’on doit savoir sur le plus gros des mammifères marins : son histoire, ses légendes, son mode de vie et de reproduction et bien entendu l’aventure de la baleine de Luc-sur-Mer !

 

Biblio. « Maison de la baleine, cétacé sur la plage » de L. Delabouglise – Pays de Normandie –N°27-

Merci aux sites www.maisondelabaleine.com et http://nouvellesduboutdumonde.over-blog.com

Les commentaires sont fermés.