16/11/2011

La peur des loups !

 

C’est bien connu, le loup, si pacifique pourtant de nature, attaque quand il est affamé. C’est un carnassier qui ne menace pas seulement les troupeaux et nos ancêtres le savaient bien! Pour eux, il était L’ennemi et tous les moyens étaient bons pour l’éradiquer : battues, chasses à courre, pièges, empoisonnements,…

 

Loup.jpg

 

Déjà, à l’époque de Charlemagne, en l’an 813, l’Empereur à la barbe fleurie avait mis en place la première Compagnie de la louveterie, spécialisée dans la chasse aux loups.

 

chaperonrouge.jpg

 Le petit chaperon rouge

 

En vain ! Aux XVIIe et XVIIIe siècle, il est présent partout sur le territoire. Et si nombre d’entre-eux sont tués chaque année (5351 en 1797 et 8487 en 1698), jusqu’en 1860, bien qu’en régression, la population des loups restera très abondante. 

En Normandie, il faut attendre la fin du XIXe siècle pour qu’on n’en compte plus que  quelques hordes isolées et fragmentées. Chez nous, le dernier loup capturé l’a été dans l’Orne en 1882.

 

Tourneville.jpg

 

Extrait du registre paroissial de Tourneville (27) - Années 1666 et 1667

 

Les registres paroissiaux nous livrent dans leurs pages des récits cruels d’adultes et d’enfants égorgés par des loups. Ainsi à Tourneville, petit village du département de l’Eure situé aux portes d’Evreux, on peut lire ci-dessus :

 

« Décembre 1666 – Le dousiesme decembre 1666 jour de Dimanche mourut et fut inhumée la femme d’Estienne Vallue de la morsure d’un loup enragé apres avoir receu labsolution et le St Sacrement de leucharistie quelques jours auparavant, dans le cimetière de cette paroisse en foy de quoy jay  curé soussigné. »

« Janvier 1667 – Le Dimanche deusiesme Jour de Janvier fut inhumé dans le cymetiere de cette paroisse françois gambé des roches apres avoir receu la Ste Communion et esté confessé le 1er jour de Lan. Il est aussi mort de la morsure d’un loup enragé contre lequel il se battit et estouffa en sorte que le lou demeura mort estendu sur la place en foy de quoy jai curé soussigné. »

 

LOUPS 1.JPG

 Extrait du registre paroissial de La Neuville du Bosc (27) – Année 1698

 

Toujours dans le département de l’Eure, mais cette fois dans la paroisse de La Neuville du Bosc, au sein du canton de Brionne :

 

« Le quinze Jour de Juillet mil six cent quatre vingt dix huit François Quittebeuf aagé de 9 ans fils de Catherin et de Marie Me nager fut egorgé par un loup et fut enterré dans le cimetiere de la Neuville du Bosc.

Le dix septe de Juillet mil sic cent quatre veint dix huit Marie Osmont aagée de neuf ans fille de Jean et de Marie Quittebeuf fut pareillement egorgée par un loupo et fut enterrée dans le cimetiere de la Neuville du Bosc par moy soussigné curé du dit lieu.

Le dix neufe dudit mos et an  un enfant de 2 ans pour Robert le Comte fut aussy egorgé et emporté par ladite beste. »

 

  

Biblio. « L’Eure, berceau de célébrités » – Cercle Généalogique de l’Eure – Nov. 2010

Merci au site carnivores-rapaces.org et aux pages Wikipédia sur le sujet.

Photo : instant-present.over-blog.com

Commentaires

Merci pour ces belles et terribles histoires de loup !

Écrit par : Lulu Sorcière | 16/11/2011

Écrire un commentaire