26/05/2012

La toile de Monsieur Creton

J’entends encore ma grand-mère recommander l’emploi d’une bonne toile de cretonne pour un linge de maison de qualité  ! Mais savait-elle, ma grand-mère, que c’est à un normand que l’on attribue l'invention de ce tissu, sans toutefois, il est vrai, en avoir de preuve formelle ? 

Cretonne imprimée.jpg

 La cretonne d'aujourd'hui

En 1640, Paul Creton était un tisserand de la petite ville de Vimoutiers située dans le département de l’Orne, en pays d’Auge, célèbre aujourd’hui pour sa statue de Marie Harel et son musée du camembert. 

Rue-Paul-Creton-w.jpg

 La rue Paul Creton de Vimoutiers (Orne)

Depuis le siècle précédent, les paysans de la région, comme beaucoup ailleurs, complétaient leurs activités des champs insuffisantes à les faire vivre et à  nourrir leurs familles, par des travaux de tissage à domicile.

La toile mise au point par notre normand Creton était à l’origine faite de chanvre et de lin. La combinaison était telle que la chaîne étant plus grosse que la trame, la toile obtenue présentait un grain perlé et surtout une grande solidité. Un règlement de 1738 imposa ensuite que la "cretonne" appelée aussi  "toile de Vimoutiers" soit réalisée uniquement en lin. 

Marchand de Cretonne.jpg

 Le marchand de Cretonne - Musée d'Orbec

Depuis, en fils de chanvre, de lin ou de coton, unie ou imprimée, elle est principalement employée pour l’ameublement et le linge de maison.

D’autres hypothèses ont été émises concernant l’origine du mot « cretonne » apparu vers 1730. Elles sont toutefois toutes normandes ! Certains l’attribuent au village de Creton, l’un des 24 hameaux de la commune de Buis-sur-Damville située dans le département de l’Eure, d’autres à celui de Courtonne, autre village normand du Calvados. 

Quoi qu'il en soit, matière solide, robuste, tissée serrée, la cretonne a été choisie, entre la turquoise et la porcelaine, comme symbole de 19 ans de mariage "les noces de cretonne" !

Biblio et photos : Merci aux sites www.vimoutiers.net et www.larretdeco.fr

Écrire un commentaire