24/08/2011

Un arbre généalogique surprenant !

Walt Disney, le père de Mickey, avait des ancêtres français*. Il descendait à la 23ème génération du roi de France Louis VI le gros et donc à la 38ème de Charlemagne !  

walddisney-mickey.gif

 Walt Disney (1901-1966)

Mieux encore ! La famille était arrivée aux Etats-Unis avec l’arrière grand-père de Walt, Arundel Elias Disney, lequel débarqua vers 1834 avec un de ses frères et se fixa dans l’Ontario. Mais tous deux étaient irlandais et tous deux natifs de Kikenny où l’arrière arrière arrière grand-père de Walt, Robert Disney, né vers 1746 et décédé en 1808, s’était installé. Mais à l’origine, la famille venait d’Angleterre et auparavant encore de France et de Normandie ! Voyez plutôt : Robert Suhard, fils du seigneur d’Isigny (Calvados) avait accompagné en 1066 Guillaume le Conquérant (1027-1087) dans sa conquête de l’Angleterre. Hugues d’Isigny avait 34 ans. Après la victoire, son fils Robert et lui s’installèrent définitivement en terre anglaise et ne revinrent jamais en France. Leur nom de famille fut anglicisé d’abord en Disny puis en Disney. Ce sont leurs descendants qui partiront s’installer en Irlande. 

Généalogie heros WD.jpg

 Généalogie des héros de Disney parue dans Picsou Magazine

Quant à Mickey, il est né en 1928 de l’imagination de son père qui racontait comment il avait  été inspiré par une petite souris qui venait la nuit dans son bureau. « Elles (les souris) avaient l'habitude de se battre pour des miettes dans ma poubelle lorsque je travaillais seul tard dans la nuit. Je les prenais, les plaçais et les gardais dans des cages sur mon bureau. Je fus particulièrement attendri par une souris domestique brune. C'était un petit gars assez timide. En le tapotant sur le nez avec mon crayon, j'ai réussi à lui apprendre à aller dans un cercle noir que je traçais sur ma planche à dessin. Quand j'ai quitté le Kansas pour tenter ma chance à Hollywood, j'ai souffert de le laisser derrière moi. Alors je l'ai précautionneusement emmené dans un jardin, m'assurant que les alentours étaient agréables et laissé mon petit ami apprivoisé gambader vers la liberté. »

Et souvent d'ajouter : « Tout ce que j'espère, c'est que l'on ne perde pas de vue une chose : tout a commencé avec une souris. »

 Mickey Mouse.gif

 

* voir ma note « Quand Isigny faisait son beurre » du 20.10.2009

Biblio. Article de J-L beaucarnot dans la RFG n° 168.

Merci aux sites http://www.geneastar.org, http://www.isigny-sur-mer.fr et aux pages Wikipedia sur le sujet.

 

 

Écrire un commentaire