03/09/2011

Du règne le plus long au règne le plus court

Louis XIV détient le record du règne le plus long. Il n’avait pas 5 ans lorsqu’il monte sur le trône de France le 14 mai 1643 à la mort de son père le roi Louis XIII et le conserve jusqu’à sa propre mort le 1er septembre 1715. Il fut donc roi durant 72 ans !

Louis XIV.jpg

 Louis XIV en habit de sacre - 1701 - H. Rigaud

Mais savez-vous quel roi de France détient le record du règne le plus court ?

Il y a en réalité deux prétendants à ce titre. Le premier est Louis XIX ou Louis Antoine d’Artois, duc d’Angoulême, fils aîné de Charles X (1757-1836), lui-même frère de Louis XVI (1754-1793) et de Louis XVIII (1755-1824). L’homme, en exil, a  d’ailleurs épousé sa cousine, Marie-Thérèse de France, fille de Louis XVI.

 

Louis XIX.jpg

 

 Louis XIX (1775-1844)

A la suite des émeutes parisiennes de Juillet 1830,  dites des « Trois Glorieuses », le 2 août suivant, le roi Charles X abdique… non pas en faveur de son fils qu’il juge très impopulaire et surtout incapable de conserver le pouvoir, mais de son petit-fils âgé  seulement 10 ans, Henri d’Artois, Duc de Bordeaux et Comte de Chambord (1820-1883). Sous la pression de son père, Louis-Antoine va bien signer son acte de renoncement au trône mais seulement une vingtaine de minutes après que son père ait lui-même signé son acte d’abdication. Le fils a donc été, ce 2 août 1830, durant environ 20 minutes, officiellement roi de France sous le nom de Louis XIX ! Selon un chroniqueur de l’époque, ce dernier aurait supplié son père en ces termes « Laissez-moi régner seulement une heure. ». Lequel lui aurait répondu « Vous ? Sûrement pas ! ». L’abdication sera de toute façon sans effets. Louis Philippe d’Orléans, sera, dès le 7 août suivant, proclamé roi des Français par les chambres sous le nom de Louis-Philippe Ier.

Louis X.gif

 Louis X le Hutin (1289-1316)

Le second, c’est Jean Ier de France, fils posthume de Louis X le Hutin (1289-1316). Quand à Vincennes, le 5 juin 1316, à l’âge de 27 ans et dans la seconde année de son règne, le roi décède, sa femme, la Reine Clémence de Hongrie (1293-1328) était enceinte de son premier enfant. Hélas, l’enfant, né dans la nuit du 14 au 15 novembre 1316 et aussitôt proclamé roi sous le nom de Jean Ier de France, mourut 5 jours après sa naissance.

La mort du Hutin était semble t’il due à une affection aigue des voies respiratoires, contractée à la suite d’un refroidissement. Bien sûr, le bruit  couru qu’il avait été empoisonné, chose tout à fait envisageable à cette époque chez les puissants. Pourtant, il semble bien que c’est seulement par imprudence que ce jeune roi succomba. Il aurait, après s’être « fort échauffé » au jeu de paume, descendu dans une cave pour se désaltérer d’un vin très frais : « Il avoit joué à un jeu qu’il savoit, à la paume. Si s’eschauffa. Et son conseil, qui le biffa, l’en là mené en cave». Il fut donc certainement victime d’une fluxion de poitrine voire d’une pneumonie. Guillaume de Nangis, historien bénédictin de Saint-Denis, mort en l’an 1300, parla d’ailleurs, dans sa « Chronique latine » d’une fièvre violente.

Biblio. « Les morts mystérieuses de l’histoire » du Docteur Cabanes –Ed. de l’Opportun et les pages Wikipedia sur le sujet.

 

07:03 Publié dans HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire