26/11/2011

L'invention de Monsieur Rustin

La rustine, vous connaissez ! Mais connaissez-vous son « père » ? Louis Désiré Auguste Rustin est né à Paris le 29 février 1880.  

Louis Rustin.jpg

 Louis Rustin (1880-1954)

 

En ce début du XXe siècle, comme nombre de ses semblables, il se passionne pour la « petite reine ». En sportif passionné, il participe à de nombreuses courses cyclistes  dont le 1er Tour de France de 1903. Or à cette époque, en raison de l’état des chaussées, on crève très souvent…

 

Rustin 2.jpg

 

C’est donc cette année là qu’il ouvre dans le 17ème arrondissement de la Capitale, rue Truffaut, une boutique atelier de réparation et rechapage en pneumatiques.

Avec son ami Paul Doumenjou, ingénieur chimiste, il s’attaque à la mise au point d’un système de réparation rapide et efficace des boyaux.

Cinq ans plus tard, en décembre 1908, avec son associé Jean Larroque, il fait breveter un  dispositif destiné à éviter l’éclatement des pneumatiques de tous les véhicules. C’est en fait une bande de cuir à coller à l’intérieur des boyaux.

Mais la grande guerre arrête là provisoirement ses recherches qu’il ne reprend qu’après sa démobilisation.

 

Rustin.jpg

 

En 1921, installé à Clichy,  la technique est enfin au point ! Il dépose le brevet de l’invention  et donne son nom à cette petite rondelle de caoutchouc adhésive destinée à obturer un trou dans une chambre à air : la « rustine ».

Dix ans plus tard, la société de Louis Rustin, délocalisée dans la Sarthe, fabrique près de 30 millions de rustine par mois avec un slogan immuable « Unis pour la vie ».

 

Rustines.jpg

 

Louis Rustin s’est éteint le 19 juin 1954. Il était toujours en activité. C’est son arrière petit-fils, Louis Rustin, qui dirige aujourd’hui l’entreprise familiale qui produit toujours sa rustine sans n’avoir rien modifié, ni l’aspect de l’emballage, ni le slogan de la marque.

 

 

Biblio. et photos : merci aux sites http://www.rustin.com, http://www.histoire-entreprises.fr, www.rustines.fr

 

Écrire un commentaire