Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2011

L'assassinat du Président Carnot

25 juin 1894 : la France est en émoi. En cette fin du XIXe siècle, les attentats anarchiques frappent de plein fouet toute l’Europe. En France, entre 1892 et 1894, plus de 400 anarchistes protestant contre la politique répressive du gouvernement et notamment le vote des « lois scélérates » visant à réprimer les nombreux crimes et délits commis , sont arrêtés par la police.

Se rendant à l’exposition de Lyon, le Président Sadi Carnot est mortellement poignardé, place des Cordeliers, par un anarchiste italien, Santo Geronimo Caserio, probablement en représailles de la grâce refusée par Carnot à Auguste Vaillant, autre anarchiste qui avait lancé une bombe dans la Chambre des députés en 1893.

 

 

Assassinat Carnot.jpg

 Assassinat du Président Carnot, le 25 juin 1894

 

Marie François Sadi Carnot était né à Limoges le 11 août 1837. Et, le saviez-vous, après avoir occupé les fonctions de haut fonctionnaire, de député de la Côte d’Or, et avant celle de sous-secrétaire d’Etat aux Travaux, de ministre des Travaux publics, de Ministre des Finances et de 5ème Président de la République française, il avait été, après la chute du Second Empire, en 1871, Préfet de la Seine-Inférieure, c'est-à-dire de l’actuel département de Seine-Maritime. 

Sadi-Carnot.jpg

Sadi Carnot (1837-1894)

Petit-fils du « Grand Carnot » l’humaniste « organisateur de la victoire » en 1793, fils d’Hippolyte Carnot, Ministre de l’Instruction Publique en 1848, l’aventure politique de Sadi Carnot, polytechnicien (l’Ecole polytechnique a d’ailleurs été créée par son grand-père), diplômé de l’Ecole des Ponts et Chaussées débute en 1871 comme député de la Côte d’Or.

D’apparence austère, la barbe noire coupée au carré, un air très digne, il est peu connu du public quand, à la suite de la démission de Jules Grévy, il est élu Président de la République le 3 décembre 1887. « Il n’est pas très fort, déclare alors Clemenceau, mais il porte un nom républicain ». Carnot, désireux de mieux comprendre les problèmes locaux de ses concitoyens,  prend l’habitude de multiplier les voyages dans les départements et c’est ainsi que le 24 juin 1894, il visite à Lyon l’Exposition Internationale qui se tient au Parc de la Tête d’Or et sur le « Quai des Enfoirés ». Le soir, après un banquet à la Bourse de Commerce qu’il préside, la foule, massée entre la place des Cordeliers et la place de la Bourse, attend sa sortie. Précédée par les cavaliers de la Garde Républicaine, la calèche découverte présidentielle se dirige vers le Grand Théâtre, quand un homme, un italien du nom de Santo Caserio, commis boulanger à Sète, bousculant la foule, se dirige vivement vers elle, saute sur le marche-pieds et porte un coup de poignard dans la poitrine du Président en criant « Vive la Révolution ! » avant de prendre la fuite. 

Santo Caserio.jpg

   Santo Geronomo Caserio (1873-1894)

Touché au foie, rapidement transporté à la Préfecture, le blessé succombe trois heures plus tard. Ramené à Paris pour des funérailles solennelles à Notre-Dame, c’est au Panthéon, à côté de son grand-père, qu’il est inhumé le 1er juillet 1894. Dans tout le pays, l’émotion est profonde et le chagrin sincère. 

DECES S CARNOT.JPG

  Acte de décès du Président Carnot

 

 

Quant à Caserio, il est guillotiné le 16 août 1894.  

Exécution de Caserio.jpg

 Exécution de Caserio

L’assassinat du Président Carnot fera adopter par la Chambre la dernière mais la plus marquante des « lois scélérates ». Celle-ci ne visera que les anarchistes en leur interdisant tout type de propagande. Elle sera abrogée en 1992.

 

Biblio. « Les lieux de l’histoire de France » - Manufacture française des Pneumatiques Michelin - Folio-Histoire Gallimard 2011.

Merci aux sites wikipedia.org et  rebellyon.info.

 

 

Commentaires

Je vous complimente pour votre paragraphe. c'est un vrai travail d'écriture. Développez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.