03/08/2011

Trouville, Reine des plages

Toujours en visite sur nos plages normandes, aujourd'hui c'est à Trouville-sur-Mer, l'une des perles de la Côte Fleurie, que je vous emmène.

Au départ, simple village de pêcheurs accroché au pied d’un coteau, à l’embouchure de la Touques, la station balnéaire de Trouville fut sortie de l’anonymat par des peintres comme Eugène Boudin et Claude Monet qui vont être conquis par la lumière et le charme des lieux.  

Trouville Boudin.jpg

Scène de plage à Trouville – E. Boudin 1886 

Mais c’est surtout à l'un d'entre eux, Charles-Louis Mozin (1806-1862) que revient le mérite de sa « découverte » en 1825 grâce à son tableau « Effet de neige au bord de mer », fait d’après nature à Trouville.

Des écrivains comme Alexandre Dumas venu en 1829 et Gustave Flaubert, encore adolescent, qui y rencontre en 1836 celle qui restera le grand amour de sa vie, Madame Schlésinger, mais aussi des nobles et des notables vont également participer à la construction de la ville et à sa renommée. 

Plage de Trouville sur Mer.jpg 

La cité doit son nom à Thorulfr ou Turold, variante du nom norrois Thorvaldr « gouverné par Thor » à l’origine du domaine de « Thorulfrvilla » ou « Turolvilla » (attesté en 1025), lequel avec les déformations du temps, deviendra Trouville-sur-Mer, une des destinations touristiques les plus prisées du Calvados.  

Planches Trouville.jpg  

La mode des bains de mer, la proximité de la Capitale et de développement des moyens de communication vont faire de la cité normande un lieu élégant de villégiature. Si les premiers voyageurs descendaient chez l’habitant, à partir de 1830, Trouville se dote de magnifiques villas rivalisant d’originalité et de luxe, de grands hôtels, d’un casino…

Si bel et bien qu’en 1860, alors qu’elle compte déjà 6000 habitants, devenue la première grande station balnéaire de la Côte fleurie, elle est déclarée « Reine des Plages ».  

trouville_port_bateaux_2.jpg

Ce n’est que peu à peu qu’elle va céder la place d'honneur à celle qui lui fait face, Deauville. Et si comme elle, elle possède, le long de sa plage de sable fin, des Planches permettant de flâner de la Touques aux Roches Noires, son principal atout aujourd'hui, c’est sans nul doute son port de pêche, à l’architecture modeste et au charme fou.

 

Biblio. HS "Pays de Normandie" Les stations balnéaires de la Côte Normande - Eté 1997 et Itinéraires de Normandie n°2 - Eté 2006.

Écrire un commentaire