Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2011

En Normandie cet été ?

Et si vous profitiez de l’été pour découvrir nos côtes normandes ? Le saviez-vous : au total, nos cinq  départements normands possèdent 550 km de côtes d’une extrême variété ! C’est le plus grand littoral de France ! Côtes des baies du Mont-Saint-Michel ou de Seine, Côtes basses au débouché des nombreuses vallées du Pays de Caux abritant des stations balnéaires réputées comme Dieppe ou Etretat, Côte Fleurie du Calvados où se niche notamment l’aristocratique Deauville, Côte ouest du Cotentin où se cachent les ports de pêche de Carteret ou de Granville, Côte d’Albâtre qui va du Havre au Tréport et doit son nom à la blancheur de ses falaises ou encore Côte de Nacre et du Bessin qui s’étend de Ouistreham à Sainte-Marie des Monts… Le panorama est exceptionnel ! Et les stations balnéaires normandes n'ont  vraiment rien à envier à celles de la Côte d'Azur ou du littoral breton ! Parole de Normande !

Alors, c’est décidé, tout au long des semaines à venir, je vous emmène visiter une station balnéaire normande ! Suivez-moi, vous ne serez pas déçu !

 

 

Riva Bella 1.jpg

 

 

Aujourd’hui, première étape de notre circuit, la plage de Riva-Bella. J’entends encore ma grand-mère Blanche (sosa 7) évoquer ce nom qui résonnait pour elle qui n’avait jamais franchi les frontières de notre pays (tout juste était-elle « montée » un jour à Paris !!!), comme un paradis lointain qu’elle avait eu la chance de connaître : « Riva Bella » !

 

 

Carte Ouistreham.png

 

Riva-Bella, c’est, sur la Côte de Nacre, une large étendue de sable fin de près de 3 km peuplée de pimpantes cabines de plage. Située sur la commune de Ouistreham, à 14 km de Caen, la belle n’existe que depuis la fin du XIXe siècle. La première villa de la station a vu le jour en 1866. Un fabricant de corsets, Monsieur Longpré, était à cette époque l’heureux propriétaire de cette « Belle Rive ». Un de ses amis lui rendant visite, compara les couchers de soleil qu’il pouvait admirer sur la plage normande à ceux qu’il avait vus en Italie et lui donna le nom de « Riva-Bella ». La villa « Belle-Rive » est toujours visible au numéro 53 de la rue Pasteur, épargnée miraculeusement lors de la Seconde Guerre Mondiale qui a cependant détruit 60% de la cité.

 

 

Villa Belle Rive.gif

 

 

La station balnéaire de Riva-Bella s’est développée après la Grande guerre, grâce à Alfred Thomas, propriétaire d’un grand hôtel restaurant. Elu maire de la ville en  1914, c’est lui qui a véritablement lancé la place. Il a notamment fait  construire le premier casino et organisé de nombreuses festivités. Son ami Aristide Briand, Président du Conseil à plusieurs reprises sous la IIIe République, y possédait une résidence secondaire près du canal.

 

 

Riva Bella 2.jpg

 

 

Appréciée des Caennais qui viennent en voisin et en famille profiter, à dix minutes de chez eux, du soleil, de la mer et du sable fin en toute liberté, la ville s’affiche aussi en station voile et accueille chaque saison de plus en plus de touristes à la recherche de sport, mais aussi de farniente et de nature préservée. Car Riva-Bella, c’est tout cela à la fois !

 

Biblio : Pays de Normandie – HS Littoral -1997

Photos : merci aux sites Calvados.fr, Location et vacances. com, Pixelsbw. com et Flickr de Yahoo.

Commentaires

Je vous vante pour votre paragraphe. c'est un vrai travail d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.