01/02/2012

Un habit de peuplier pour le roi des fromages

Qu’est-ce qui est rond, en bois et a roulé son parfum de Normandie dans le monde entier ?

BOITES CAMEMBERT.JPG

C'est la boîte à camembert bien sûr !

Elle est née à la fin du XIXe siècle. Les fromagers du pays d’Auge se plaignaient alors de la faiblesse des emballages de leurs fromages. A cette époque, ils étaient tout d'abord empaquetés dans une fine feuille de papier blanc, puis empilés les uns sur les autres par groupe de cinq pour être ensuite enveloppés dans du papier rouge frappé de la marque du producteur. On plaçait enfin une plaque de bois hexagonale dessous, une autre dessus et  le paquet était prêt à partir. Mais la renommée de ce fromage l’entraînant bien au-delà de sa région de production, le constat était sans appel : le camembert souffrait des conditions de son transport !

Georges Leroy, le « Ptit Georges » comme on l’appelait dans son village, travaillait dans une petite scierie rurale du Breuil-en-Auge dans le Calvados. C’est lui qui aurait eu l’idée de débiter du bois de peuplier en longs rubans très minces et en deux largeurs différentes, l’un pour le dessus de la boîte, l’autre pour le pourtour. De simples agrafes suffisaient ensuite pour les attacher au fond et au couvercle. Ainsi va naître la première boite à camembert vers 1860.

PEUPLIER.JPG

Très vite, notre homme créa la « dérouleuse », grosse machine à vapeur génératrice d’électricité, immense taille-crayon capable d’éplucher finement chaque bille de ce bois souple, qui sera présentée à l’Exposition Universelle de Paris de 1889.

ETS LEROY LIVAROT.jpg

En 1907, il s’installe dans un grand bâtiment situé à Livarot, près de la gare. Un ingénieur de Vimoutiers dans l’Orne, Monsieur Ridel, apporte le capital nécessaire. L’affaire Leroy-Ridel est en marche sous l’enseigne de « Fabrique de petites boîtes clouées et agrafées ». Après avoir fusionné en 1911 avec la Société Industrielle et Commerciale des Bois de Normandie basée à Lisieux, Georges Leroy lance ensuite l’activité de déroulage de placages en 1912.

Si la paternité de la boîte à camembert lui est aujourd’hui disputée, c’est tout de même lui qui a concrétisé sa réalisation. On habille toujours le camembert de bois de peuplier avec le même principe de fabrication. Implantés notamment à Saint-Pierre sur Dives, les établissements Leroy font désormais partie d’un important groupe d’emballage et de conditionnement. Quant à l’étiquette, son invention est contemporaine de celle de la boîte. Le premier dépôt date de 1887 pour «Le Sans Rival ». Elle s’est imposée face à d’autres techniques comme l’impression directe sur le bois ou la pyrogravure.

BTES CAMEMBERT.jpg

 

Biblio. « La boîte à Camembert : un habit de peuplier pour la route » de F. Lambert – «  Pays de Normandie » - Mai-Juin 1996. Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

Écrire un commentaire