Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2011

L'enfant du miracle

Dimanche 5 septembre 1638, au Château neuf de Saint-Germain en Laye, c’est l’effervescence !

REINE ANNE.JPG

 

La reine Anne (portrait ci-dessus) accouche de son premier enfant. C’est un fils ! Prénommé Louis-Dieudonné, il est, jusqu’au XVIIe siècle inclus, Louis Quatorzième puis Louis XIV surnommé le « Roi Soleil » ou « Louis le Grand ».

LOUIS XIV.JPG

                     Naissance de Louis XIV -  5 septembre 1638 - Registre paroissial deSaint-Germain en Laye

La généalogie du nouveau-né est prestigieuse : son demi millier d’ascendants par remontée jusqu’à la dixième génération, se compose essentiellement de personnages français et plus généralement latins, principalement italiens et accessoirement d’aïeux germaniques. Par ses père et mère, Louis est à la fois Bourbon et Habsbourg. Ses grands-parents paternels, Henri IV et Marie de Médicis, étaient respectivement Franco-Navarais et Florentin. Ses grands-parents maternels, Philippe III et Marguerite d’Autriche-Styrie étaient espagnol et autrichien, tous deux Habsbourg et proches parents l’un de l’autre.

Louis XIV enfant.jpg

                                                                           Portrait de Louis XIV enfant

Au traditionnel titre de Dauphin de Viennois est ajouté à sa naissance celui de Premier fils de France. C’est d’ailleurs ce qui lui vaut son second prénom « Dieudonné », car, après presque vingt-trois de mariage sans enfant (le couple royal s’est uni en 1615), deux fausses couches de la reine en 1622 et 1625, un roi à la sexualité mal définie, peu porté sur les femmes et l’amour à l’inverse de son père, le « Vert-Galant », et une mésentente affichée du couple royal (le roi se dit « très dégouté d’elle » et la reine « très peu satisfaite de lui », la naissance de l’héritier du trône est pour le moins inattendue, considérée comme un don du Ciel, voire un miracle !

Lors de la naissance du dauphin, le roi est à table. Il n’arrivera auprès de sa femme qu’après la délivrance. Ravi d’avoir un fils, il regarde pourtant bien tristement cet enfant… Si bien que la cour commence à jaser… L’enfant ne serait-il pas du roi ? Aujourd’hui encore le doute subsiste.

Quoi qu’il en soit, la naissance du dauphin, héritier des Bourbons, provoque une explosion de joie populaire, avec tirs au canon, feux de joie et Te Deum. Plusieurs astrologues lui prédisent un avenir glorieux.

L’enfant, ondoyé à sa naissance, reçoit le baptême peu de temps avant la mort de son père le 14 mai 1643. Sa marraine est la Princesse de Condé, et son parrain, le Cardinal Mazarin. « L’enfant du miracle » devient roi à cinq ans. Son règne sera l’un des plus longs de l’histoire de France !

Biblio. 1661, Louis XIV "par E. Le Roy Ladurie - Historia n° 539 - Nov. 1991.

 

Commentaires

Je vous félicite pour votre recherche. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.