Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2011

Le poulet Vallée d'Auge

Vous connaissez ses fromages, son Camembert, son Livarot et bien sûr son Pont l’Evêque ! Vous connaissez ses villes : Lisieux, sa capitale, Orbec ou Vimoutiers, ses ports d’ Honfleur (ci-dessous) ou de Trouville-sur-mer, ses stations balnéaires de Villers-sur-Mer, de Cabourg ou encore d’Houlgate.

 

 

honfleur.jpg

 

C’est par excellence l’archétype de la Normandie avec ces magnifiques chaumières, ses pommiers, ses vaches…Et c’est sans nul doute le pays des chevaux et des haras : l’hippodrome d’Argentan, le haras national du Pin (ci-dessous) et l’hippodrome de Deauville.

 

Haras du Pin.jpg

Et vous connaissez bien sûr son célèbre poulet ! Mais oui, c’est le Pays d’Auge, délimité par la vallée de la Touques à l’est, celle de la Dives à l’ouest, la Côte fleurie au nord et les collines d’Argentan au sud !

Mentionné dès le IXe siècle, « Auge » vient  d’« Algia »,  forme latinisée de la racine pré-latine « alg » signifiant humidité.

Carte Pays d'Auge 1716.jpg

                                                          Le Pays d'Auge en 1716

Sous l’Ancien Régime, le pays d’Auge marquait la frontière entre la Basse et la Haute-Normandie à laquelle il était rattaché.

Classé Pays d’Art et d’Histoire, ses nombreux attraits et sa proximité avec l’Ile-de-France lui assurent une grande importance touristique.

Aujourd’hui, pour vous tous, gourmands aux babines alléchées, je vais vous conter la recette du Poulet Vallée d’Auge*, recette simple et divine pour peu que l’on veille à la qualité des trois principaux ingrédients, le poulet, la crème et le Calvados !

POULET VALLEE AUGE.jpg

Il vous faut un beau poulet blanc et dodu, 80 grammes de beurre, 1 cl de Vieux Calvados, 1 dl de crème double fraîche, du sel et du poivre.

Après avoir vidé, flambé et troussé le poulet, le faire dorer au beurre noisette puis laisser cuire doucement pendant 35 à 40 minutes, sel, poivre.

En piquant le poulet avec une fourchette, si le jus qui s’échappe coule clair, le poulet est à point sinon il coule rose.

Flamber avec le Calvados ; déglacer avec la crème. Sauter quelques minutes ; découper ; dresser ; napper de la sauce et servir.

Bon appétit !

 

* Recette : « Le grand livre de la cuisine normande » de R. Compas – Delarge éditeur – 1976 - Photo : www. lacuillere.com

 

Les commentaires sont fermés.