Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2010

Aguignettes, miettes, miettes, ...

Chez nos ancêtres les gaulois, le sixième jour de l'année celtique, soit début novembre, les druides, tout de blanc vêtus, se rendaient en forêt, armés de leur faucille d'or, couper le gui sacré qui chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, guérissait les corps et assurait la fécondité des troupeaux, en s'exclamant "O Ghel an Heu", soit "Que le blé lève", qui deviendra au Moyen-Age "Au gui l'an neuf".

DRUIDE ET GUI.jpg

Et c'est cette expression qui, en se déformant, a donné, en patois normand, le mot "Aguignette".

Traditionnellement dans notre belle province, le matin du Jour de l'An, les enfants allaient en joyeuse bande chanter de porte en porte, quémandant leurs "aguignettes", c'est-à-dire leurs étrennes, des friandises dont ils remplissaient leurs paniers, sans hésiter à fustiger ceux qui refusaient l'offrande sollicitée.

"Aguignette à tartelette

J'ai des miettes dans ma pouquette

Pour donner à vos poulettes

Pour qu'elles pondent des gros oeufs

Si vous les casser, vous retournerez au poulailler

Aguignolé"

De là sont nées les aguignettes, ces petits gâteaux traditionnels normands en pâte feuilletée, en forme de petites poules, lapins ou canards aux yeux en raisins secs, dorés et croustillants, que les enfants croquent à belles dents le matin du jour de l'An.

aguignettes.jpg

 

Et comme toujours, pour tous les gourmands, petits ou grands, aux babines alléchées, en voici la recette* :

Pour 5 aguignettes aux pommes, il vous faut environ 500 g de pâte feuilletée prête à l'emploi, 1 kg de pommes à cuire, 1 oeuf, de la cassonade, du sucre glace, de la cannelle ou du jus de citron, des raisins secs, de lait du beurre et du Calvados.

Mettre les raisins secs à macérer dans le Calvados. Saupoudrer le plan de travail de farine. Etaler la pâte feuilletée. Découper les formes souhaitées à l'aide d'un emporte-pièce ou d'un couteau à raison de 2 découpes par aguignette.

Laver, éplucher, évider puis couper les pommes en morceaux. Les mettre à cuire dans une casserole au fond de  laquelle on aura préalablement fait fondre une noix de beurre. Ajouter une ou deux cuillérées à soupe de cassonade, une pincée de cannelle ou un léger filet de citron. Mélanger le tout, laisser compoter à feu doux puis mettre à refroidir.

Disposer les faces intérieures des aguignettes sur une plaque à four recouverte d'un papier cuisson. Etaler la garniture sur la pâte en laissant une bande libre d'environ 1/2 cm de large sur l'ensemble du pourtour. Humidifier les bords au pinceau en utilisant soit un peu d'eau, soit un mélange d'oeuf et de lait. Appliquer la face supérieure. Souder les bords. Pratiquer 3 ou 4 petits trous avec la pointe d'un cure-dent en bois de manière à ce que la pâte ne gonfle pas trop lors de la cuisson. Pratiquer également quelques incisions, dessins ou losanges, sur la face supérieure à l'aide d'un couteau. Laisser reposer les aguignettes 1/2 h au réfrigérateur.

Puis les dorer avec un mélange d'oeuf et de sucre glace. Fixer les yeux en raisins secs. Mettre à cuire et à dorer les aguignettes pendant environ 30 mn dans un four préchauffé à 180° C. (T. 6).

Servir les aguignettes tièdes ou froides.

Aguignettes 2.jpg

 

Bon appétit !

*recette provenant du site normandie-heritage.com

Les commentaires sont fermés.