Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2010

Festival Normandie impressionniste - Gauguin l'aventurier

Les séjours de Gauguin en Normandie, à Rouen et à Dieppe, entre 1883 et 1885, s’ils correspondent à l’une des périodes les plus sombres de sa vie, se situent également au sommet de sa période impressionniste qu’il abandonnera dès 1886  lors de son installation en Bretagne.

GAUGUIN.JPG

                                                   Paul Gauguin (1848-1903)

Paul Gauguin est né à Paris, rue Notre-Dame de Lorette, le 7 juin 1848. D’ascendance hispano-péruvienne noble par sa mère, il passe ses sept premières années à Lima. Rentré en France, après des études à Orléans, il s’embarque dans la marine marchande puis dans la marine française et navigue sur les mers du monde pendant 6 années. A son retour en 1870, il se convertit en agent de change à la Bourse de Paris. Il y mène une vie bourgeoise entouré de sa femme d’origine danoise et de leurs cinq enfants.

Mais le démon de la peinture, qu’il pratiquait jusqu’alors durant ses loisirs, ne tarde pas à prendre  le pas sur sa vie familiale. Sa rencontre en 1874 avec Pissarro va être déterminante. Le maître l’initie au paysage impressionniste et lui communique le sens de la composition picturale. En 1882, il abandonne son emploi à la bourse pour, dit-il, « peindre tous les jours ». Cependant, ayant décidé de vivre exclusivement de son art, sa situation financière se détériore rapidement...

GAUGUIN Rouen.JPG

                                             Un coin de jardin à Rouen - 1884

Il décide donc de s’exiler en Province où il espère bénéficier d'une vie moins chère. Il choisit la Normandie et s'installe à Rouen avec femme et enfants. Hébergé durant l’été 1883 par Pissarro, il emménage en janvier 1884 au 5 de l’impasse Malherne, aujourd’hui impasse qui porte son nom. Durant les 8 mois de son séjour normand, il réalise près de 40 tableaux sur des motifs très différents : l’église de Bihorel, celle de Saint-Ouen, la rue Jouvenet, le port, la Seine, mais aussi des vues moins pittoresques et presque rurales.

Hélas, sans autres revenus que ceux de sa peinture, la misère s'installe l'obligeant à se réfugier au Dannemark, chez sa belle-famille à Copenhague.

Rentré à Paris accompagné seulement d’un de ses fils, c’est misérable qu’il débarque à Dieppe à la fin du mois de Juin 1885, y restera près de 3 mois et y réalisera 25 tableaux dont les meilleurs seront ceux qu’il fera de la ville et de son port.

GAUGUIN Port de Dieppe.JPG

                                                     Dieppe, le port - 1885

Quoique très pauvre, gagnant toujours peu d’argent, ses œuvres sont au fil du temps favorablement accueillies par la critique. Il participe en 1886 à la huitième et dernière exposition des Impressionnistes. Il se retire ensuite à Pont-Aven en Bretagne et cesse de travailler d’après nature, c’est-à-dire comme Pissarro le lui avait enseigné.

Après l’échec de la vente publique de 47 de ses œuvres à Drouot (seuls 9 tableaux sont achetés dont 2 par Degas), il s’embarque le 3 juillet 1895 pour Papeete. En 1901, il choisit de s’installer définitivement aux Iles Marquises. C’est là qu’il s’éteint d’une crise cardiaque le 8 mai 1903. Il est enterré dans le cimetière d’Atuona où sa tombe côtoie celle de Jacques Brel.

 

Commentaires

Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-4:GAUGUIN LE PEINTRE !

DE LA PHYSIQUE QUANTIQUE ?

Cordialement

Clovis Simard

Écrit par : clovis simard | 12/02/2011

Les commentaires sont fermés.