Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2010

Le Camembert, roi des fromages !

Brillat-Savarin, spécialiste des mots d’esprit relatifs à la gastronomie, l’a dit un jour : « Un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil ! ». 

Le mot « fromage » vient du latin « forma », le moule dans lequel les Romains versaient leur lait caillé. Passé dans notre langue, il donnera « formaige », puis "fromage".

Et parmi tous les fromages de France (le Général de Gaulle déclara un jour qu’il était décidément impossible de gouverner un pays qui possédait 400 sortes de fromages…), s’il en est un présent sur toutes les bonnes tables, c’est bien notre camembert normand.

CAMEMBERT NORMAND.jpg

Selon la légende, son histoire singulière aurait commencé en 1791. La Révolution vient de balayer l’Ancien Régime. A Paris, Louis XVI a été contraint d’accepter la Constitution civile du clergé. Après l’aristocratie, c’est désormais une partie du clergé, pourchassée, honnie, qui, pour éviter de prêter serment à cette constitution, prend les routes de l’exil. L’un d’eux, l’abbé Gobert, briard d’origine,  trouve refuge en Normandie chez Marie Fontaine, au manoir de Beaumoncel, non loin du village de Camembert, situé tout près de Vimoutiers dans le département de l’Orne, où la jeune fermière vend ses fromages sur le marché. 

VILLAGE DE CAMEMBERT.jpg

Est-ce pour la remercier ou parce qu'il a particulièrement apprécié les beaux fromages ronds que fabrique Marie aidée de son mari Jacques Harel, que l’abbé va lui transmettre certains secrets de fabrication du brie, des secrets qui vont  permettre à la jeune femme de donner à son fromage davantage d’onctuosité ? Ce serait ainsi qu'est né notre Camembert, l’un des emblèmes de la France, dont le succès ira grandissant avec le développement du chemin de fer mais aussi l’idée lumineuse de l’ingénieur Ridel en 1880 de le doter d’une petite boîte fabriquée avec des copeaux de bois, habillage qui va lui permettre de mieux voyager tout en poursuivant sa fermentation.

 

Statue M. HAREL VIMOUTIERS.jpg

 

 Statue de Marie Harel à Vimoutiers

De toute cette belle histoire, seule l’existence de Marie Harel n’a jamais été remise en cause : elle est bien née à Crouttes en 1761. Pour le reste… Il semble bien que le fromage de camembert existait déjà avant elle. Dans son « Dictionnaire géographique » publié en 1708, Thomas Corneille, le frère de Pierre, écrit sur Vimoutiers «  Bourg considérable… On y tient tous les lundis un gros marché où l’on apporte les excellents fromages de Livarot et de Camembert ». De même, dans un ouvrage consacré à l’histoire d’Orbec, Jobey, syndic de la ville, écrit en 1760, soit un an avant la naissance de Marie, que sur le marché de Livarot « le principal commerce est le beurre, le fromage qu’on envoie à Paris et par toute la France. On prétend que ceux de Camembert, paroisse voisine, sont encore plus excellents ».

Mais qu’importe après tout ! Puisque notre Camembert est le "roi des fromages !" Fabriqué au lait de vache, Alexandre Dumas conseillait, pour le choisir, de « bien le regarder, bien le sentir, savoir le palper ».

Et comme d’habitude, pour tous les gourmands aux babines alléchées, voici une recette extra simple et cependant délicieuse, celle du Camembert frit (personnellement, nous l'avons découverte lors d'une visite chez des amis allemands. Comme quoi, la notoriété de notre roi des fromages a passé les frontières...)

Pour 4 personnes, il vous faut 1 bon camembert de préférence au lait cru, 1 œuf, sel-poivre, de la chapelure, 2 c. à soupe d’huile.

Dans une assiette creuse, battre l’œuf et y ajouter un tout petit peu de sel et un peu de poivre. Dans une autre assiette, mettre la chapelure. Passer successivement le camembert dans l’œuf, puis dans la chapelure, en prenant bien soin de le recouvrir de partout.

Faire chauffer l’huile dans une poêle et y faire frire le camembert pané. Cuire chaque face environ 3 minutes en surveillant. Servir chaud avec de la salade et, selon votre goût, une cuillérée de confiture d’airelles.

CAMEMBERT FRIT.jpg

 

Bon appétit !

Biblio. « 2 000 ans d’histoire gourmande » de P. Gélinet  - Perrin - 2008.

 

Commentaires

Je vous vante pour votre éditorial. c'est un vrai œuvre d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Les commentaires sont fermés.