Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2010

Le vent de la Révolution décoiffe le calendrier !

Continuons,voulez-vous, notre balade dans l'histoire de l'état civil de notre pays. Nous sommes maintenant à la fin du XVIIIe siècle, la Révolution Française a bouleversé l'ordre établi. La Déclaration des Droits de l'Homme du 26 août 1789 signe l'acte de décès de la monarchie absolue et fonde la souveraineté populaire. Si tout ne naît pas avec la Révolution, tout commence à se transformer avec elle et rien ne sera plus jamais comme avant ! Pas même le calendrier ! La révolution ayant fait de notre pays un Etat laïque, il faut effacer de la mémoire des Français le calendrier grégorien, étroitement lié au christianisme.

Après la Prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, il est déjà d'usage d'appeler l'année 1789 l'An I de la liberté. Le 2 janvier  1792, l'Assemblée législative décrète que "tous les actes publics, civils, judiciaires et diplomatiques porteront l'inscription de l'ère de la liberté. L'an IV de l'ère de la liberté a commencé le 1er janvier 1792."

Le 22 septembre suivant, la Convention nationale décrète que "Tous les actes publics sont désormais datés à partir de l'an I de la république." L'année 1793 commence par un décret du 2 janvier "La seconde année de la république commence le 1er janvier 1793." On passe ainsi de l'ére de la liberté à celle de la république, laquelle commence encore au 1er janvier de l'année, mais plus pour longtemps.

jpg_519px-Calendrier-republicain-debucourt2.jpg

Car la Convention nationale charge le Comité d'instruction publique de préparer un nouveau calendrier. L'idée est d'en finir avec les pouvoirs de l'Eglise et son symbole, le calendrier grégorien, avec ses fêtes des saints et son jour du seigneur et leur substituer des valeurs rationnelles. Le décret instituant le calendrier révolutionnaire, appelé aussi "calendrier des Français" est voté par la Convention le 5 octobre 1793, c'est-à-dire le 14 vendémiaire an II de la république. Il commence ainsi :

"Article 1er : L'ère des Français compte de la fondation de la république, qui a eu lieu le 22 septembre 1792 de l'ère vulgaire, jour où le soleil est arrivé à l'equinoxe vrai d'automne, en entrant dans le signe de la Balance à 9 heures 18 minutes 30 secondes du matin, pour l'observatoire de Paris."

L'année républicaine est découpée très mathématiquement en 12 mois de 30 jours chacun, plus 5 à 6 jours (selon les années) ajoutés en fin d'année pour que l'année reste alignée avec l'année tropique (environ 365 jours 1/4). Chaque mois est découpé en 3 décades de 10 jours.
Fabre d'Eglantine.jpg

Philippe François Nazaire Fabre dit Fabre d'Eglantine (1750-1794)

Le nom des mois et des jours furent conçus par le poète Fabre d'Eglantine (le compositeur d'"Il pleut, il pleut, bergère...") avec l'aide d'André Thouin, jardinier du Jardin des Plantes du Muséum National d'Histoire Naturelle. Chaque nom de mois rappelle un aspect du climat français (comme décembre, nivose, la neige) ou des moments importants de la vie paysanne (comme septembre, vendémiaire, les vendanges). Ils riment trois par trois selon la "sonorité" des saisons.

calendrier.jpg

Les douze mois du calendrier républicain

Les jours ne sont plus consacrés à des saints mais à des produits du terroir (comme le 10 septembre, 24 fructidor, sorgho ou le 25 octobre, 4 brumaire, betterave).

Les députés menacent de la guillotine (rien de moins) quiconque s'exprimerait selon l'ancien calendrier ! Pourtant, il n'est utilisé que de 1792 à 1806. Le 22  fructidor an XIII (9 septembre 1805), Napoléon signe le sénatus-consulte qui abroge le calendrier républicain et instaure le retour au calendrier grégorien à partir du 1er janvier 1806.

Il a cependant été réutilisé pendant 15 jours et uniquement dans le Journal Officiel lors de la Commune de Paris en 1871, an LXXIX.

Comme ce calendrier est souvent un vrai casse-tête pour les généalogistes, de nombreux sites existent pour nous aider à résoudre les problèmes de conversion comme celui-ci .http://www.poissons52.fr/histoire/revolution1789/calendri...

Histoire à suivre...

Commentaires

Je vous félicite pour votre éditorial. c'est un vrai boulot d'écriture. Poursuivez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Les commentaires sont fermés.