Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2010

Bienvenue au club des généalogistes amateurs !

Le début d’année est en général propice à la prise de décisions comme se mettre au régime, arrêter de fumer ou bien encore, écrire ses mémoire ou….

Commencer son arbre généalogique !

genealogie3.jpg

 

C’est une idée qui vous trotte dans la tête depuis que des voisins, des amis, qui se sont lancés avant vous, vous ont raconté leurs trouvailles, leurs surprises, leur joie à s’être découvert des ancêtres célèbres ou des cousinages surprenants et vous vous dites que vous en feriez bien autant ! Pourquoi pas ? De toute façon, ça ne sera que du bonheur, je vous l'assure !

Pour vous aider à démarrer, voici quelques conseils qui vous permettront sans difficulté de réussir "sans coup férir !"

La première chose à faire est de choisir la branche sur laquelle vous allez faire votre apprentissage. En effet, il faut éviter de commencer par une situation complexe. Je m'explique : si l’un de vos parents, père ou mère, est d’origine étrangère, écartez-le pour l’instant et étudiez de préférence la branche française. De même, privilégiez dans un premier temps la proximité, l’aïeul originaire de votre département plutôt que celui géographiquement très éloigné (sauf éventuellement si les archives départementales de ce département sont en ligne).

Une fois la branche choisie, partez du bon ancêtre, c’est-à-dire de celui sur lequel vous disposez d’un minimum d’informations comme son nom, son prénom et si possible le lieu et/ou la date ou l’année de son décès. Le cas échéant, pour les obtenir, interrogez vos proches et surtout les anciens et exploitez les « papiers de famille » (livrets de famille, faire-part, actes notariés, correspondances, etc…) : il serait bien rare que nous ne glaniez pas quelques renseignements précieux !

Concrètement, le plus souvent, vous prendrez comme « ancêtre de départ », le grand-père du doyen de la branche sur laquelle vous avez choisi de travailler. Cet ancêtre sera soit votre grand-père, soit celui de votre père ou de votre mère.

genealogie1.jpg

En vous adressant à la mairie du lieu de son décès ou de son dernier domicile, vous pourrez obtenir une copie ou extrait de son acte de décès ou de la transcription de celui-ci. Pour ce faire, déplacez-vous ou écrivez (joindre une enveloppe timbrée pour la réponse). Ce document vous fournira l’état civil complet de cet ascendant, sa filiation (prénom et nom de ses parents), le nom de son conjoint et d'autres informations précieuses. En effet, prenez l’habitude de lire attentivement ces documents : chaque détail a son importance ! Et méfiez-vous de l’orthographe : les noms de famille n’en n’avaient pas et ce parfois jusqu’au début du XXe siècle.

Grâce aux renseignements obtenus, vous allez pouvoir poursuivre vos recherches en vous procurant ensuite l' acte de naissance de cet aïeul et son acte de mariage, l’acte de décès de ses parents, et ainsi de suite…

Bien sûr, la recherche généalogique n’est pas un long fleuve tranquille. La règle d’or est qu’elle oblige à chercher ! Rappelez-vous que vous allez mener une véritable enquête policière qui va exiger rigueur, perspicacité et persévérance.

Mais que de satisfactions et de joie à chaque nouvelle étape !

genealogie2.jpg

Enfin, sachez qu’il existe nombre de guides pratiques en la matière, mais je me permets de vous recommander le Hors-série de la Revue Française de Généalogie « Méthodes et astuces pour réussir votre généalogie » qui vous donne sur 96 pages et pour 8 ,90€ les informations essentielles pour débuter et mener à bien vos recherches.

A vos armes ! Prêts ? Partez !

Commentaires

Meilleurs Voeux à vous et tous ceux qui vous sont chers : 1 zeste de réussite, 1 soupçon d'imprévu, 1 pointe d'humour. Le tout arrosé de bonheur et d'amour et 2010 aura une saveur inoubliable

Écrit par : Philippe | 02/01/2010

Je vous applaudis pour votre éditorial. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.