Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2009

La bûche de Noël en Normandie

Si de nos jours, au soir de Noël, la bûche réunit à table tous les gourmands présents, autrefois, c’était autour de l’âtre que se regroupaient les habitants de la maisonnée,  parents, hôtes et domestiques.

BUCHE NOEL 3.gif

Tradition de la grande bûche de Noël - Dessin de Léon Lhermitte paru dans "Le Monde Illustré"

du 1er janvier 1884

Le réveillon est une tradition qui peut remonter au XIe ou au XIIe siècle. Lors de la veillée de Noël, on faisait brûler dans la cheminée un gros tronc ou une souche,  soigneusement sélectionné pour se consumer très lentement et ainsi réchauffer durant trois jours consécutifs  toute la famille réunie pour l’événement. Au moment de l’allumage de la bûche, avant de partir à la messe de minuit,  ce morceau de bois était béni à l’aide d’une branche de laurier ou de buis conservée depuis la fête des Rameaux.  Ce rituel avait une signification particulière, celle de remercier le ciel pour ce feu tellement vital en hiver !

Très superstitieux, le normand choisissait de préférence un tronc d’arbre fruitier censé lui garantir une bonne récolte pour l’année suivante. Quant aux cendres, il les conservait précieusement : elles protégeraient sa maison de la foudre pendant les mois à venir !

Cette bûche, en Normandie, on l’appelait le "tréfeu" (du latin « tres foci », signifiant trois feux), le "tréfouet", la "souque"  ou  bien encore le "tison de Noël".

Le soir de Noël, la porte du logis demeurait ouverte aux pauvres venant demander un gîte pour la nuit et une place leur était accordée d'office à la table familiale.

La disparition des grands âtres ayant mis fin à la coutume des buches, pour perpétuer la tradition, aujourd’hui, le repas de Noël se termine par la dégustation d’un gâteau roulé en forme de bûche qui  aurait été inventé en 1945 par un pâtissier.

BUCHE NOEL 2.jpg

Pour les grands gourmands que nous sommes, voici la recette de

la Bûche de Noël aux pommes et Calvados*:

Pour 6 personnes : préparation : 40 mn ; Cuisson : 20 mn.

Ingrédients : Pour la génoise : 5 œufs, 110g de sucre glace, 70g de farine, 30g de beurre, le zeste d’un citron – Pour le caramel : 125g de sucre, 50 g de beurre demi-sel, 2 c-à-soupe de Calvados – Pour la garniture : 4 pommes, ½ citron, 1 c-à-soupe de miel, 50g de beurre, 2 blancs d’œuf, 15 cl de crème liquide.

1)La génoise : Séparer les blancs de 4 œufs des jaunes. Travailler les 4 jaunes avec le sucre glace jusqu’à ce que le mélange mousse et y ajouter l’œuf entier, le zeste d’un citron et le beurre fondu tiède. Monter les 4 blancs en neige ferme et y incorporer délicatement le mélange jaune d’œufs. Etaler la pâte obtenue avec une spatule sur une plaque rectangulaire (avec du papier sulfurisé beurré). Enfourner dans un four préchauffé à 210°C. (Chaleur tournante de préférence) pendant 10 minutes. Sortir la plaque du four et démouler doucement la génoise sur une surface fraiche. Puis délicatement retirer le papier sulfurisé. Couvrir la génoise d’un torchon pour qu’elle ne dessèche pas.

2) Le caramel : Dans une casserole, faire chauffer sur feu doux le sucre, le beurre salé et le calvados (éventuellement un peu de miel) jusqu’à l’obtention d’un caramel doré.

3) La garniture : Peler et couper les pommes en quartier puis les couper finement dans la largeur. Citronner les morceaux de pommes et les faire revenir dans une poêle avec une noix de beurre. Ajouter le miel une fois que les pommes suent pour les faire caraméliser. Réserver. Battre les 2 blancs d’œuf en neige dans un bol et la crème liquide dans un autre bol, puis mélanger les deux. Incorporer les pommes.

4) Montage de la bûche : Couvrir la génoise du mélange de pommes puis faites couler un filet de caramel au milieu de la génoise dans le sens où vous allez rouler la bûche (comme pour faire une tige de caramel au centre de la bûche). Rouler le biscuit délicatement et le laisser au réfrigérateur 3 heures pour qu’il prenne. Le sortir 1 heure avant de servir.

Quelques astuces :

Pour les amateurs de Calvados et de génoise moelleuse, on peut imbiber la génoise d’un mélange de Calvados et d’eau.

On peut également utiliser un caramel tout fait ou faire fondre des caramels au beurre salé.

Enfin, on peut décorer la bûche de copeaux de chocolat et de sucre glace.

BUCHE NOEL 1.jpg

Bon appétit !!! (à savourer sans modération !!!)

* Merci au Comité Départemental du Tourisme du Calvados qui a publié cette recette sur son site.

Commentaires

Je vous approuve pour votre critique. c'est un vrai travail d'écriture. Développez .

Écrit par : cliquez ici | 12/08/2014

Les commentaires sont fermés.