Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2010

L'abréviation de la conjonction "et"

Pour gagner du temps et de la place, nos anciens avaient  pris l'habitude d'abréger les mots les plus souvent utilisés ! Nous en avons déjà parlé ensemble. Bien que constitué seulement de deux lettres, le « et », conjonction identique en latin et en français, des plus récurrentes dans le discours, a été l’un de ceux-ci !

En abréviation du "et", on connaît bien sûr le signe « & » appelé l’esperluette ou « perluette », « perluète », « esperluète » ou encore « et commercial », que nous devons à Tiron et qui résulte de la ligature du "e" et du "t".

ET 004.jpg

Evolution de l'esperluette au cours de l'histoire de la typographie

Mais saviez-vous que jusqu’au XIXe siècle,  l’esperluette avait été considérée comme la 27e lettre de l’alphabet ? Selon le « Trésor de la langue française » le « & », dernière lettre de l’alphabet, était appelé « ète », et les enfants apprenaient à l’école élémentaire à réciter l’alphabet en ajoutant après le « z », les mots latins « et, per, se, et » (« et, en soi, et ») prononcés « ète-per-se-ète », comme moyen mnémotechnique. L’appellation du caractère « & » aurait découlé de cette habitude sous la forme de « perluète » ou « esperluette ».

Mais revenons à l’abréviation du « et ». En dehors de l'esperluette, le scribe utilise fréquemment un signe encore plus rapidement tracé. Fait d’un seul trait, sans lever la plume, il ressemble à une espèce de colimaçon. Le « ductus », c’est-à-dire le geste, part grossièrement à hauteur de la ligne d’écriture et, par un mouvement à rebours, revient en arrière selon une courbe presque circulaire pour se terminer plus ou moins sous la ligne. 

 

et.JPG

 

Mais ce signe, très reconnaissable, subira évidemment des variations importantes : chaque scribe en confectionnant un qui lui devient propre.

ET 002.jpg

 C’est ainsi que le signe peut prendre une forme moins ronde, plus angulaire, voire « gothisante » comme ci-dessous : 

ET 003.jpg

 

Commentaires

Merci pour ces précieux renseignements. Votre photo-vignette me plaît beaucoup !

Écrit par : collignon | 09/01/2010

Bonjour,
toujours curieux le hazard m'a conduit jusqu'a votre site, je dis bravo, beaucoup de recherche qui me tienne a coeur.
Je suis moi meme un genealogiste amateur, sur la basse normandie et bretagne.
je vous garde dans mes favoris...au plaisir de vous revisiter.. j'aime ma normandie pour ses histoires locales.

Écrit par : Thierry | 18/01/2010

Les commentaires sont fermés.