Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2009

Les départements à l'époque impériale

De 83 départements en 1790, on va très vite passer à 86 en1793, à 127 en 1808 et à 130, le record, en 1811, et ce, en raison des conquêtes de Napoléon.

DEPTS.jpg

Les départements de l'Empire français en 1811

 

Pour les généalogistes que nous sommes, qui, au fil de nos recherches, pouvons rencontrer des ancêtres nés dans le département de Corcyre ou de Mont-Tonnerre, il n’est pas inutile de pouvoir situer ces départements.

Il faut savoir que l’accroissement du territoire français s’est fait progressivement, au fil des victoires militaires.

Les conquêtes de 1794/1795 en Belgique et aux Pays-Bas entraînent, le 1er octobre 1795, la création de 9 départements avec leur préfecture : Lys avec Bruges, L’Escaut avec Gand, Jemmapes avec Mons, Deux-Nèthes avec Anvers, Dyle avec Bruxelles, Meuse-Inférieure avec Maëstricht, Ourthe avec Liège, Sambre-et-Meuse avec Namur et Forêts avec Luxembourg.

Lors du traité de Campo-Formio, le 17 octobre 1797, l’Autriche reconnaît à la France la possession de la rive gauche du Rhin. Le 25 janvier suivant, 5 nouveaux départements sont organisés : Sarre avec Trèves, Rhin-et-Moselle avec Coblence, Mont-Tonnerre avec Mayence, Roër avec Aix-la-Chapelle et Léman avec Genève.

Comme le même traité cède à la France les iles Ioniennes, 3 nouveaux départements voient le jour, ceux de Corcyre, Ithaque et de la Mer Egée, jusqu’en 1799 où  une flotte turco-russe les reprend à notre pays.

Le 9 décembre 1798, le roi de Sardaigne cède le Piémont à la France. D’abord doté d’une administration provisoire, ce nouveau territoire est réuni à la France le 11 septembre 1802. Cette annexion permet la création de 5 nouveaux départements : Doire avec Ivrée pour préfecture, Sesia avec Verceil, Po avec Turin, Stura avec Coni et Marengo avec Alexandrie.

En 1805, la république Ligurienne est annexée à l’Empire. Elle est alors organisée en 3 départements : Montenotte avec Savonne pour préfecture, Gênes et Apennins avec Chiavari. 

E. BONAPARTE.jpg

Elisa Bonaparte, soeur de Napoléon, Grande-Duchesse de Toscane en 1809 - Toile de M.G. Benoist

Lorsque la Toscane est réunie à l’Empire le 24 mai 1808, elle donne naissance aux 3 départements de l’Arno avec Florence, méditerranée avec Livourne et Ombrone avec Sienne. La même année, la réunion des duchés de Parme et de Plaisance forment le département de Taro, avec Parme pour préfecture.

En 1810, l’extension de l’Empire est considérable et de nouveaux départements sont créés. Au Sud, les Etats de l’Eglise, réunis le 17 février 1810, forment les 2 départements de Tibre avec Rome et de Trasimène avec Spolète.

Puis, au Nord,  le Brabant, la Zélande et les pays entre la Meuse et Wahal sont cédés à la France. Le royaume de Hollande, du Valais, du Hanovre, du duché de Oldenbourg sont annexés. Ces nouveaux territoires donnent naissance à  14 départements : Simplon avec Sion pour préfecture, Bouches-de-l’Escaut avec Middelbourg, Bouches-duRhin avec Bois-le-Duc, Bouches-de-la-Meuse avec La Haye, Zuiderzée avec Amsterdam, Yssel-Supérieur avec Arnheim, Frise avec Leuwarden, Ems-Occidentalavec Groninge, Bouches-de-l’Yssel avec Zwolle, Ems-Oriental avec Aurich, Ems-Supérieur avec Osnabrück, Lippe avec Munster, Bouches-duWeser avec Brême et Bouches-de-l’Elbe avec Hambourg.

Quant à la Corse, divisée jusqu’alors en 2 départements Golo et Liamone, elle ne forme plus qu’un département : la Corse. Ainsi, en 1811, la France compte 130 départements.

En 1812, Napoléon occupe la Catalogne. La province n’est pas annexée à l’Empire, mais le régime administratif français y est établi : elle est divisée en 4 départements, Montserrat avec Barcelone, les Bouches-de-l’Erbre avec Lérida, Ter avec Gérone et Segre avec Puycerda.Ce régime est aboli dès l’année suivante.

Les défaites successives et la fin de l’Empire font perdre à la France toutes ses conquêtes. Seuls Mulhouse, intégrée au département du Haut-Rhin, Montbéliard, comprise dans le Doubs et le Comtat Venaissin sont conservés.

Dès 1815, la France revient à des dimensions plus hexagonales, proches de celles que nous connaissons : elle ne compte plus que 86 départements. En 1848, l'Algérie française, alors partie intégrante du territoire, fut organisée également en trois départements : Alger, Oran et Constantine.

DEPARTEMENT 1.jpg

Les départements français d'Algérie

 

Le Second Empire connut deux périodes de modifications du territoire : en 1860, la Savoie, la Haute-Savoie et les Alpes-Maritimes, cédés par la Sardaigne, sont érigés à leur tour en départements, puis, en 1871, après la guerre franco-allemande et la défaite de l'Empire, l'Alsace et la Lorraine sont annexées par l'Allemagne, soit les départements du Bas-Rhin, une partie de ceux du Haut-Rhin, des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle.

La France métropolainte passe donc de 89 départements à 86 et 1 territoire.

Histoire à suivre...

 

08:05 Publié dans HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.