Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2009

Nos départements, un héritage de la Révolution française

A l’heure où nos parlementaires examinent le projet de réforme des collectivités territoriales, je vous propose de nous arrêter sur l’une des collectivités qui fait débat, à savoir le département. Né sous la Révolution française, il est aujourd'hui une référence géographie et culturelle incontournable de notre société.

Il faut se rappeler que sous l’Ancien-Régime, une multitude de  circonscriptions divisent le pays. Leurs tailles,  leurs statuts et privilèges, leurs droits sont aussi divers et variés que les institutions et les domaines d’activités auxquelles elles font références : divisions judiciaires (Parlements, baillages, sénéchaussées, châtellenies, prévôtés), divisions ecclésiastiques (diocèses, archidiaconés, doyennes, paroisses), divisions financières (généralités), divisions militaires (gouvernements) s'enchevrêtent.  Au cours du XVIIIe siècle, pour mettre un terme à ces incohérences, des projets de changement vont se multiplier. Mais rien ne bouge réellement jusqu’à la Révolution. En juillet 1789, l’Assemblée Nationale, forte des grandes réformes mises en place à son initiative (création des Assignats, déclaration des Droits de l’Homme,…) décide de s'attaquer au problème ! Les Constituants veulent en finir avec les anciens privilèges et particularismes locaux. Ils veulent faire de la France  un tout homogène, un territoire national uni. Un changement radical est nécessaire. Plusieurs projets vont émerger. Parmi ceux-ci, en septembre 1789, le Comité de la Constitution présente des circonscriptions administratives symétriques et géométriques, inspirées des travaux de Sieyès et de Thouret.

DEPARTEMENTS THOURET.jpg

Proposition de découpage géométrique du Comité Sieyès-Thouret

 

Jacques-Guillaume Thouret est un normand, né à Pont-l’Evêque le 30 avril 1746. Elu en 1789 député aux Etats généraux par le tiers état de Rouen, il devient le 11 novembre de la même année, Président de l’Assemblée nationale constituante. Ses discours politiques enflammés prononcés à l’Assemblée le rendent célèbre.

Thouret.gif

Jacques Guillaume Thouret (1746-1794)

En tant qu’avocat, il collabore à l’établissement des juges de paix et à l’institution du jury en matière criminelle (ce qui ne l'empêcha pas de finir guillotiné !). En matière de découpage de notre pays, s’inspirant sans doute de l’exemple américain, ce qu’il propose, c’est de partager le territoire national en 80 carrés de 18 lieues de côté, plus Paris. Cette proposition est loin de faire l’unanimité ! Ses détracteurs, menés par Mirabeau, lui reprochent tout simplement de ne pas tenir compte de l’histoire et des traditions de la France.

Finalement, c'est par décret voté le 22 décembre 1789, que vont être créés nos « départements », mot qui vient du vieux verbe « départir » signifiant partager.  Le 15 février 1790, le découpage définitif est entériné : tout en respectant dans la mesure du possible le tracé des anciennes provinces, le pays est divisé en 83 départements, eux-mêmes subdivisés en districts, les districts en cantons et les cantons en communes. Et pour dénommer ces départements, on s’inspire simplement de leur position géographique.

En Normandie, le plan de division des 5 départements normands, confié à nos députés, va être adopté le 17 décembre 1789 après moult disputes et protestations portant, on s'en doute, sur l’emplacement des frontières ou le choix des chefs-lieux ! 

  

76.jpg
Le département de la Seine-Inférieure
Histoire à suivre...

07:55 Publié dans HISTOIRE | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

j'adore votre cite il est trés interessant

Écrit par : maouche | 19/03/2011

j'adore votre cite il est trés interessant heuresement qu'il y a votre cite

Écrit par : sabrina maouche | 19/03/2011

Merci pour vos encouragements et bonne lecture à vous.

Écrit par : Cathy | 20/03/2011

Je vous complimente pour votre exercice. c'est un vrai état d'écriture. Développez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Les commentaires sont fermés.