Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2009

Les chiffres romains : petit rappel

Système de numération utilisé par les Romains de l’Antiquité pour, à partir de seulement sept lettres (I, V, X, L, C, D, M), écrire des nombres entiers, sans pour autant permettre à leurs utilisateurs de faire des calculs ou des opérations arithmétiques, les chiffres romains n’étaient en réalité que des abréviations destinées à notifier et à retenir des nombres.

Contrairement à une ridée reçue, ces chiffres ne sont pas acronymiques et le C n’est pas l’abréviation de CENTUM. Pour Théodor Mommsen (1817-1903), Historien allemand, spécialiste de cette époque, ces chiffres ont été en Italie le point de départ des abréviations des mots. La critique moderne reconnaît que la numérotation romaine est une survivance d’une pratique archaïque, antérieure à l’invention même de l’écriture, que l’on retrouve dans de nombreuses civilisations. Ainsi, les signes des nombres I, V, X , employés bien avant que l’alphabet ne fut reçu, marquent les nombres d’après les doigts : I figure le doigt étendu, V la main ouverte et X les deux mains ouvertes.

louis-XI.gif

 Le Roi Louis XI

Ce système de numérotation a été normalisé dans l’usage actuel et repose sur les 4 principes suivants :

-        toute lettre placée à la droite d’une autre figurant une valeur supérieure ou égale à la sienne s’ajoute à celle-ci ;

-        toute lettre d’unité placée immédiatement à la gauche d’une lettre plus forte qu’elle, indique que le nombre qui lui correspond doit être retranché au nombre qui suit ;

-        les valeurs sont groupées en ordre décroissant, sauf pour les valeurs à retrancher selon la règle précédente ;

-        la même lettre ne peut pas être employée quatre fois consécutivement sauf M.

 

 

Unités

Unités + 10

Dizaines

Centaines

Milliers

1 = I

11 = XI

10 = X

100 = C

1000 = M

2 = II

12 = XII

20 = XX

200 = CC

2000 = MM

3 = III

13 = XIII

30 = XXX

300 = CCC

3000 = MMM

4 = IV

14 = XIV

40 = XL

400 = CD

4000 = MMMM

5 = V

15 = XV

50 = L

500 = D

 

6 = VI

16 = XVI

60 = LX

600 = DC

 

7 = VII

17 = XVII

70 = LXX

700 = DCC

 

8 = VIII

18 = XVIII

80 = LXXX

800 = DCCC

 

9 = IX

19 = XIX

90 = XC

900 = CM

 

 

 

Pour connaître la valeur d’un nombre écrit en chiffres romains, il faut lire le nombre de droite à gauche. Il suffit alors d’ajouter la valeur du chiffre, sauf s’il est inférieur au précédent, dans ce cas, on le soustrait.

 

XVI = 1+ 5 + 10 = 16

XIV = 5 – 1 + 10 = 14

DIX = 10 – 1 + 500 = 509

MMMMDCCCLXXXVIII = 4888 est le nombre romain le plus long en quantité de symboles.

 

Si la datation en chiffres romains est apparue vers le XVe siècle, il convient néanmoins de se souvenir qu’au Moyen Age, l’écriture des chiffres romains était parfois abâtardie, comme 4 écrit IIII au lieu de IV, et que ce n’est que récemment que le mode opératoire ci-dessus a été fixé.

 

 

Aujourd'hui, on utilise toujours ces chiffres et notamment dans certains cas bien précis comme pour spécifier la date de production d’un film à la fin du générique.

Gros-Horloge ROUEN.jpg

Gros-Horloge de Rouen

 

 

Commentaires

Bonjour, et merci pour toutes ces précisions. Avez-vous des informations, et éventuellement des exemples, concernant la mise en exposant de chiffres romains ? Par exemple, il arrive qu'on trouve dans les registres anciens IIII xx (xx étant en exposant, c'est-à-dire légèrement au-dessus de la ligne d'écriture... ce que je ne sais pas faire ici !), ce qui donnerait, je crois 4 x 20 ? Merci et à bientôt.

Écrit par : Odile | 17/11/2009

D'où l'hopital des "Quinze-Vingts" de Paris, près de Bastille, fondé en 1260 par Saint Louis et destiné à soigner 15 fois 20 soit trois cents aveugles !
A bientôt !

Écrit par : Lulu Sorcière | 12/12/2009

Je vous applaudis pour votre article. c'est un vrai exercice d'écriture. Développez .

Écrit par : cliquez ici | 11/08/2014

Les commentaires sont fermés.