Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2015

Un normand, père de "Paul et Virginie"

Le saviez-vous, c'est chez nous, en Normandie, que naquit le père de "Paul et Virginie" ! Jacques Bernardin Henry de Saint-Pierre voit le jour au Havre, le 19 janvier 1737, "Fils de Nicolas de Saint-Pierre, Directeur de la messagerie de la ville, et de Catherine Godebout, sa femme". Tout jeune déjà, il fait preuve d'un esprit rêveur et aventureux, sensible aux charmes de la nature et désireux de l’inconnu.

B. DE SAINT PIERRE.JPG

Acte de naissance de Jacques Bernardin Henry de Saint-Pierre, paroisse Notre-Dame du Havre

A 20 ans, Ingénieur des Ponts et Chaussées, il entreprend de voyager et part pour l’Allemagne, l’Ile de Malte, puis la Hollande, la Russie, la Pologne,... Mais c’est son long séjour de trois années à l’Ile de France, aujourd’hui l’Ile Maurice, qui va le plus combler ses espérances et qui semble être à l’origine de sa carrière littéraire et de son succès.

De retour à Paris en 1771, il fréquente les salons philosophiques, la Société des gens de lettres et devient ami et disciple de Rousseau (1712-1778) dont il partage le vif attachement pour une nature amie. Il publie alors plusieurs ouvrages et parmi ceux-ci ses « Études de la nature » dont la quatrième partie n’est autre que la charmante pastorale exotique de « Paul et Virginie » (1788) qui va obtenir un énorme succès et le consacrer comme un grand peintre de la nature.

Passage du torrent.jpg

Le passage du torrent - Paul et Virginie - Girodet - 1806

Avec sa forme de sensibilité qui lui est propre, l’écrivain y révèle une exceptionnelle maîtrise de la description. Son goût prononcé pour une « mélancolie voluptueuse » et le plaisir de la solitude annonce les Romantiques dont Chateaubriand.

 Bernardin de St-Pierre.JPG

Bernardin de Saint-Pierre

En 1792, âgé de 55 ans, alors qu’il vient d’être nommé intendant du Jardin des Plantes de Paris, il épouse Félicité Didot, qui n’en a que 22 ! Ils auront deux enfants, un garçon et une fille, qu’ils prénommeront tout naturellement Paul et Virginie ! Veuf, il se remariera en 1800 à Désirée de Pelleport, jeune et jolie personne qui sera à ses côtés jusqu'à sa mort le 21 janvier 1814, comblé d’honneurs par l’Empire, dans sa campagne d’Eragny, sur les bords de l’Oise.

Statue de B. de St-Pierre.JPG

Statue de Louis Holweck élevée au Jardin des Plantes de Paris

Lamartine (1790-1869), Balzac (1759-1850) et Flaubert (1821-1880) lui rendront indirectement hommage. En effet, trois de leurs héroïnes, respectivement Gaziella (Graziella, 1849), Véronique (Le médecin de campagne, 1833) et Emma Bovary (Madame Bovary, 1856) apparaissent chacune penchée sur son roman  « Paul et Virginie ».

 

Biblio. Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

 

Les commentaires sont fermés.