Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2009

Sainte-Thérèse de Lisieux

Evoquer Lisieux fait immanquablement penser à Sainte-Thérése, cette jeune religieuse morte à 24 ans de la tuberculose.

Ste-Thérèse-Lisieux 2.JPG

 

Thérèse Martin est née à Alençon (Orne), le 2 janvier 1873 d’un père horloger et d’une mère dentellière du point d’Alençon.  Bourgeois aisés, très croyants, ils auront neuf enfants dont 5 filles survivront qui se feront toutes religieuses.

 

 

° Thérèse MARTIN.JPG
Son acte de baptême 

 Thérèse est la plus jeune. Elle choisit d’entrer au Carmel à l’âge de 15 ans et 3 mois et devient "Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face"

 A son décès, le 30 septembre 1897, elle laisse une autobiographie « L’histoire d’une âme » rédigée à la demande de sa supérieure. Elle y explique ce qu’elle appelle « la petite voie », celle qui conduit à Dieu, faite d’humilité et d’absolue confiance dans Sa Miséricorde. Après la Bible, c’est aujourd’hui le livre le plus traduit en de nombreuses langues.

A sa mort, elle est quasi inconnue. Ses obsèques sont célébrées en présence d’une petite trentaine de personnes. Pourtant, très vite, sa tombe devient un lieu de pèlerinage.

Ste-Thérèse-Lisieux 1.JPG

 Thérèse, photographiée le 30 août 1897, quelques jours avant sa mort.

 

Béatifiée le 29 avril 1923 puis canonisée le 17 mai 1925 par Pie XI, l’accroissement de son rayonnement est tel qu’il faut trouver une solution à l’accueil des pèlerins, ce sera l’édification de l’immense basilique Sainte-Thérése de Lisieux

Elle a été élevée au rang de docteur de l’Eglise le 19 octobre 1997 par le Pape Jean-Paul II.

Les commentaires sont fermés.