Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2009

Joyeuses Pâques !

Pâques est un événement très important dans la liturgie chrétienne, qui marque la fin du carême et la résurrection du Christ.

Depuis jeudi dernier, « Jeudi Saint », les cloches de nos églises ont, en signe de deuil de la mort du Christ,  cessé de sonner. La légende prétend qu’elles sont parties à Rome et qu’elles ne reviendront que dans la nuit qui précède le jour de Pâques, chargées d’œufs en chocolat qu’elles vont déverser dans les jardins. La « chasse aux œufs » peut alors commencer !

La coutume des œufs de Pâques se rattache à l’instauration du Carême, cette période de 40 jours précédant Pâques durant laquelle l’Eglise interdit la consommation des œufs. A l’issue de ce temps de jeûne et de pénitence, les œufs accumulés devaient être consommés. Et le moyen le plus expéditif de s’en débarrasser était de les donner aux enfants qui les collectaient dès le Jeudi Saint et les dégustaient le jour de Pâques.

PAQUES.JPG

 

Les ménagères normandes préparaient alors leur fameuse « omelette de Pâques » faite avec de l’huile de faine extraite lors de la récolte des fruits du hêtre et l’on se réunissait en famille pour la déguster. Après les privations du carême, on « faisait gras » et à la consommation des œufs s’ajoutait celle du porc et du bœuf, et en belle quantité.

 

OMELETTE DE PAQUES.JPG

Heureux le normand qui avait observé le carême un jour de plus, il était assuré de ne point avoir de fièvre pendant toute l’année ! Heureux encore celui qui s’était baigné le jour de Pâques dans une rivière avant le lever du soleil, il gardait le teint frais et rosé toute l’année !

Mais malheureux le premier enfant baptisé avec de l’eau bénite un jour de Pâques, il était stérile toute sa vie !

 

marcheCareme.gif

La nourriture de Carême. Scène de marché. Chronique de Ulrico de Richental 15è siècle.  

Les commentaires sont fermés.