Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2009

La Violette de Rouen

 

Notre belle Normandie possède des trésors ! Tenez, la "Violette de Rouen", cette petite fleur dont la célébrité vient de sa rareté : on ne la trouve qu’aux alentours de la capitale normande, sur une dizaine de kilomètres dans la vallée de la Seine, principalement sur les coteaux crayeux de la Roche Saint-Adrien, près de Belbeuf. C’est ce que l’on appelle une espèce « micro-endémique ». Unique au monde, elle a eu la chance d’avoir été identifiée et nommée par le Chevalier de Lamarck (1744-1829), naturaliste célèbre.

VIOLETTE DE ROUEN.jpg

 

En dépit de son appellation usuelle, la "Violette de Rouen", dont le nom scientifique est « Viola hispida Lam » ou bien encore  « Viola Rothomagensis » en référence au nom gallo-romain de la ville de Rouen, est en réalité une… pensée.

Comment la reconnaître ? De couleur violette avec du jaune et du blanc , une tache orangée à la naissance du pétale inférieur, sa ressemblance avec la pensée sauvage complique une identification réservée tout de même aux spécialistes.

VIOLETTE 2.jpg

 

Si au début du XIXe siècle, la "Violette de Rouen" était encore très répandue, elle s’est depuis considérablement raréfiée. Devant le risque de disparition, elle est protégée depuis 1982.

 

 

 

Commentaires

Je vous approuve pour votre paragraphe. c'est un vrai travail d'écriture. Continuez .

Écrit par : invité | 12/08/2014

Je vous complimente pour votre recherche. c'est un vrai état d'écriture. Développez .

Écrit par : invité | 12/08/2014

Je voulais vous rassurer. Cette violette se trouve en génération spontanée, en quantité,
partout sur les plateaux est de Rouen et de St Jacques sur Darnétal, essentielllement dans les allées gravillonnées. En plus,elle est facilement transplantable hors région...

Écrit par : VASSE-PRIEUR | 22/10/2014

Je voulais vous rassurer. Cette violette se trouve en génération spontanée, en quantité,
partout sur les plateaux est de Rouen et de St Jacques sur Darnétal, essentielllement dans les allées gravillonnées. En plus,elle est facilement transplantable hors région...

Écrit par : VASSE-PRIEUR | 22/10/2014

Voilà qui est fait ! Mais je souhaiterais tout de même qu'elle reste ici en Normandie... Merci pour ce message.

Écrit par : Cathy | 25/10/2014

Les commentaires sont fermés.