Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2009

C'est le printemps !

Lève-toi ! Lève-toi ! Le printemps vient de naître !

La-bas, sur les vallons, flotte un réseau vermeil !

Tout frissonne au jardin, tout flotte et ta fenêtre,

Comme un regard joyeux, est pleine de soleil !

Louis BOUILHET - (1822-1868)

 

 

C’est aujourd’hui le printemps ! Comme c’est bon !!!

Et c’est aussi le jour de l’égalité car en ce jour de l’équinoxe de printemps, nous sommes tous égaux devant le soleil : la durée du jour est égale à la durée de la nuit sur tous les points de notre terre !

Au XIIIème siècle, ont écrivait « printans », mot composé de « prins » et « tans », du latin « primus tempus » : qui signifiait  le premier temps, c’est-à-dire la première saison. Le latin « primus » se retrouve d’ailleurs dans le qualificatif « prime », employé dans certaines expressions comme la « prime jeunesse ». On le retrouve aussi dans l’expression anglaise « prime-time » actuellement utilisé pour désigner une émission de début de soirée.

Le printemps a remplacé l’ancien français « « primevere » qui vient de la forme latine tardive « prima vera » construite d’après la locution « primo vere » : au début du printemps. L’italien, l’espagnol et le portugais ont d’ailleurs conservé cette origine pour désigner le printemps : « primavera ». En français, on a conservé ce mot pour désigner la fleur de primevère (autrefois « primevoire »), parce qu’elle fleurit au début du printemps.

Pour le Normand superstitieux, le printemps est plein de promesses. Si ce jour-là, il entend le coucou chanter pour la première fois et que dans sa poche, il a quelques sous, c’est signe que, toute l’année, il en aura à volonté.

Ou si d’aventure, il rencontre ce jour-là une violette sur son chemin et qu’il la mange, il est sûr de ne jamais avoir la fièvre l’an durant.

 

PRINTEMPS.JPG

 

Les commentaires sont fermés.